Courtry ► Un centre de surveillance urbain intercommunal en préparation

La police municipale et les caméras de surveillance sont en place à Courtry. Le maire de la commune, Xavier Vanderbise, et ses homologues voisins envisagent de créer un centre de surveillance urbain intercommunal. Le projet a été annoncé à la réunion publique sur la sécurité, jeudi 28 septembre.

Xavier Vanderbise a prévu avec les maires des communes voisines de Courtry, Le Pin, Villevaudé et Brou-sur-Chantereine, de se rencontrer pour définir les bases du projet de centre de surveillance urbain intercommunal.

Ainsi le déploiement des caméras de vidéoprotection concernera les quatre communes. Xavier Vanderbise indique : "Tous les maires sont d'accord. Nous aurons des rendez-vous d'ici la fin de l'année pour tout prévoir".

A Courtry, le CSU (centre de surveillance urbain) fonctionne déjà tous les jours avec un agent assermenté derrière les écrans sur des horaires différents. Le maire voudrait passer la surveillance à 24 heures sur 24.

De son côté, la ville du Pin compte installer des caméras l'année prochaine et Brou-sur-Chantereine veut créer une police municipale.

Dix-neuf caméras à Courtry

Pour le maire, la pose des caméras "a donné des résultats probants même si cela ne résout pas 100% des affaires". "Ainsi, on a pu mettre fin aux trafics de drogue dans certaines rues" précise-t-il. La ville compte dix-neuf caméras et en prévoit trente-deux à l'horizon 2020. Elles coûtent 100 000 euros par an mais la commune a reçu 72 000 euros de subvention de l'Etat, de la Région et du sénateur Pierre Cuypers en 2016. Mais ça, c'était avant... "Cette année nous n'aurons plus la réserve parlementaire qui a été supprimée par le gouvernement" regrette le maire.

La ville compte aussi sept agents municipaux et cinq agents de sécurité de la voie publique (ASVP).

Moins de cambriolages, davantage de vols de véhicules

mais des violences physiques

Le commissaire de police de Chelles, Laëtitia Berkane, a également annoncé une baisse de la délinquance : "On remarque une baisse significative des vols par effraction en parallèle d'affaires judiciaires élucidées en ce domaine." En revanche, elle note "une certaine stabilité de la délinquance sur la commune, surtout en ce qui concerne les atteintes à l'intégrité physique (violences) et les infractions économiques et financières", et, "une très légère hausse dans les vols de véhicules légers mais également de vols dit à la roulotte et des vols d'accessoires de véhicule".

La patronne de la police de Chelles a également rappelé quelques  précautions : "S'inscrire au commissariat quand on part en vacances, demander la carte professionnelle du policier qui sonne à la porte quand le cas se présente et ne pas hésiter à appeler le commissariat en cas de doute".  

"Les habitants ont constaté une amélioration même s'il ne faut pas pavoiser" fait savoir le maire. Il explique les résultats par "un bon travail d'îlotage des policiers municipaux". Lors de la réunion publique, jeudi, les interventions ont concerné des problèmes d'incivilités, de sécurité routière et de stationnement.

[gallery size="full" type="slideshow" ids="62619,62617,62616,62615,62614"]
 
 
 

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°53 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top