Fresnes-sur-Marne ► C’était sa dernière brocante : Christine Colson, la bénévole, part en retraite

La présidente du comité des fêtes de Fresnes-sur-Marne, Christine Colson, 62 ans, passe la main. Avec Didier, son époux, lui-même président du club de gym, elle va partir pour la Charente-Maritime afin de goûter à la douceur de la retraite. Dimanche 23 avril, la brocante a mis le point final à sa participation dans l'animation du village.

Depuis vingt ans, Christine Colson œuvre à la tête de la petite équipe du comité des fêtes qui compte douze membres. « Elle m’a réveillé à quatre heures et demi du matin pour cette brocante » souffle Didier, son conjoint.

Le lien humain avant tout

« Lorsque je suis arrivée en janvier 1997, je me suis immédiatement intégrée dans la vie du village » confie l’ancienne employée des Postes qui était alors responsable du bureau de Fresnes et de Charny. C'était un besoin vital pour la femme dynamique qui privilégiait déjà les relations humaines avant tout et qui, du coup, s'est retrouvée peu après présidente du comité des fêtes :  « Pour moi, les associations constituent le lien social et j’avais envie de m’impliquer ». Landaise d’origine, Christine a apporté un souffle nouveau dans la petite équipe qui comprenait une quinzaine de bénévoles. « Un président d’association, c’est comme un chef d’orchestre. Il faut donner de soi pour susciter l’élan ». Elle a ainsi lancé de nouvelles animations, dont une soirée dansante autour du beaujolais qui fait, à chaque fois, salle comble avec 200 participants, un marché de Noël fin novembre, l’arbre de Noël des enfants, un loto en février et, enfin, la traditionnelle brocante de printemps en avril. « Elle existait bien avant mon arrivée . Il fallait juste la rendre plus conviviale et attractive » souligne Christine.

On la retrouve presque partout

Christine a rencontré Didier à son bureau de poste de Charny.  « C’était l’un de mes clients » confie-t-elle en souriant. Il est devenu président du club de gym du village, dont Christine était secrétaire. Elle était aussi la secrétaire du club des Iris (club des anciens) et de la chorale de Fresnes. « On part début juillet en province, près de Royan (Charente-Maritime ) : c’est notre nouveau projet de vie » jubile-t-elle. Nul doute que ce sera un repos bien mérité pour la mère de trois grands enfants et grand-mère de cinq petits-enfants. Cependant elle avoue qu’une fois sur place, elle ne restera pas inactive. « Je m’inscrirai dans des clubs de gym, country et chorale. Je donnerai aussi un coup de main à des associations car quand on donne, on reçoit ».

La brocante affiche chaque fois complet

« Les exposants sont une centaine, dont vingt-quatre dans la salle des fêtes et les autres répartis sur l’esplanade de verdure. D'ailleurs, on a toujours le même nombre et, comme chaque année, j’ai encore dû refuser des exposants. Avant 2013, la brocante avait lieu sur le parking autour de l’église. Il y avait des problèmes de circulation » explique la responsable. La participation des habitant, de l'ordre de 40 %, est selon elle importante. « La plupart sont des habitués. Ils reviennent car ils sont contents. A chaque fois, on leur offre le café. Sans parler du nombre impressionnant de visiteurs ».

« Quand on est au chômage, tous les moyens sont bons »

La foule des visiteurs venus dimanche ne l’a pas démentie et, sous un soleil radieux, ils ont déambulé devant les stands pour dénicher leur bonheur parmi les vêtements, livres, CD, jouets, bibelots… Dans la salle des fêtes, Corinne Bernier, 49 ans, recherche un emploi de secrétaire ou d’assistante polyvalente. Elle l’a même clairement affiché devant son stand. « Je suis dynamique et m’adapte facilement dans tous les types de structure. J’ai déjà travaillé en équipe, aussi bien dans le BTP qu’en mairie où je m’occupais du périscolaire » confie-t-elle. A l’extérieur, dans l’esplanade de verdure, Michel et Myriam sont venus de Bobigny (Seine-Saint-Denis) avec Léo et Chloé, leurs deux plus jeunes enfants. « C’est la quatrième fois que nous venons ici. Notre fils, âgé de 31 ans, a construit à Fresnes et c'est lui qui nous a informés de la foire » avoue Myriam. La recette financera l’achat de nouveaux jeux vidéo pour Léo, 12 ans et des chaussures pour Chloé, 17 ans.

En retraite à Fresnes

Tout près du kiosque, Philippe Bellecourt, 62 ans, a étalé quelques bibelots : « Je fais partie du club de gym et connais bien Didier Colson qui est devenu un ami. Dommage qu’il parte, mais tant mieux pour eux. J’ai quitté Bondy (Seine-Saint-Denis) pour emménager en 2015 à Fresnes où j’ai fait construire. C’est ma première brocante, mais je reviendrai avec plus de marchandises car j’ai hérité de nombreux bibelots et livres qui m’encombrent » a confié le retraité de la RATP.

 

[gallery type="slideshow" size="large" ids="48759,48772,48765,48770,48769,48767,48771,48766,48764,48763,48762,48761"]

»

Publié dansVie locale

3 Commentaires

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top