Le Pin ► Budget : trois mois de factures en retard à payer

Les élus ont voté le budget municipal, au Pin, jeudi 20 avril. Les marges de manœuvre leur semblent cependant « étroites » et la nouvelle équipe s'interroge sur la gestion de l'ancien maire, Sylvie Fassier.

Pour une fois, la séance de jeudi soir s’est déroulée sans tension. Les trois élus d’opposition ont approuvé les comptes et délibérations proposées. « L’ambiance est plutôt détendue. Ça nous change des conseils présidés par Sylvie Fassier » observe une habitante dans la salle. Une commission préparatoire avait eu lieu la veille, permettant de répondre aux questions posées par l’opposition sur les finances de la commune. « Je tiens à souligner la collaboration constructive » a déclaré Gérald Beauger, leader de la liste Agir pour Le Pin, avant l'intervention de Patrick Paturot, premier adjoint chargé des finances. « Malgré tout, la prudence s’impose car, quand nous sommes arrivés à la mairie, on a trouvé trois mois de factures de retard à payer, ainsi que des engagements à hauteur de 187 000 euros pour de l'aménagement mobilier » précise ce dernier.

Gérald Beauger a porté plainte contre Sylvie Fassier

En fin de séance, Gérald Beauger a annoncé qu’il avait porté plainte au commissariat de Meaux contre l'ancien maire pour d’éventuelles malversations durant son mandat : « J’ai fourni la facture de réparation de la voiture de sa fille. Même si elle a été remboursée à la commune, c’est un acte illégal. Sylvie Fassier est passible d’inéligibilité pour cinq ans et d’une peine de prison ».

De même, parallèlement à une saisine du tribunal administratif, l'ex-premier adjoint de Sylvie Fassier [Ndlr : entré en dissidence fin août 2016 à propos de sa gestion communale] a demandé au conseil l'annulation de sa protection juridique. La décision, soumise aux votes le 30 janvier, avait recueilli deux voix pour et six abstentions, mais la voix du maire compte double.

Une gestion prudente pour l'avenir

Le budget de la commune s’équilibre en section de fonctionnement à 2 204 248 euros. Les charges à caractère général s’élèvent à 814 239 euros (37 %) et les charges de personnel à 920 000 euros (41,74 %). Les charges financières représentent 2,59 % du budget, soit 57 000 euros correspondant aux intérêts des emprunts. Un autofinancement dégagé de 200 000 euros couvrira les futurs investissements. La section investissement s’équilibre en dépenses et recettes à 1 414 665 euros.

La plus grosse partie des investissements portera sur la poursuite du contrat rural, l’enfouissement des réseaux, rue de Verdun, et des travaux de réfection des voiries. L'aménagement de la place des Fêtes devrait bénéficier d'une subvention de 83 317 euros au titre du contrat rural. D’autres sont attendues pour le terrain de foot synthétique inauguré en novembre : 100 000 euros pour la Région, 40 000 pour le Département et une somme équivalente pour la fédération française de football, qui a été à nouveau sollicitée.

Les taux d’imposition restent inchangés

La municipalité n'augmentera pas la fiscalité locale. La taxe d’habitation reste à 18,40 %, la taxe  foncière à 18,23 % et celle du foncier non bâti à 74,09 %.

Une enveloppe de 45 000 euros pour les trente associations pinoises, allant de 100 à 8 600 euros pour la plus élevée (club de foot AS Le Pin-Villevaudé), a également été votée, toujours à l'unanimité.

Enfin, conformément à son programme électoral, l'équipe majoritaire planche sur la mise en place d'une mutuelle pour les plus démunis. Un représentant de l'organisme « Ma comme, ma santé » présentera son projet lors d'une réunion avec le CCAS (Comité communal d'action sociale).

[gallery type="slideshow" size="large" ids="48509,48580"]

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°54 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top