Bussy-Saint-Georges ► Législatives : Chantal Brunel inaugure sa permanence

La candidate Les Républicains dans la 8e circonscription, Chantal Brunel, et son supplément Laurent Delpech, ont inauguré leur permanence de campagne rue Jean-Monnet à Bussy-Saint-Georges, hier soir, jeudi 20 avril..

Le QG de campagne de la candidate se situe au cœur du centre urbain de la ville dont elle a été maire de 2014 à 2016. L'ex-députée (2002-2012) a choisi de s'associer au maire de Dampmart, Laurent Delpech pour tenter de reprendre son siège au député socialiste sortant, Eduardo Rihan-Cypel. "Son bilan sur cinq ans est inexistant pour notre circonscription" a t-elle raillé devant une centaine de militants et d'élus locaux.
Sécurité, emploi , transport, environnement
Pour gagner, le tandem veut mettre en avant "une connaissance profonde des vingt-deux territoires" et le "soutien de nombreux élus et militants". "Nous nous attaquerons avec énergie à tous les sujets qui conditionnent la qualité de vie de nos concitoyens : sécurité, emploi, transports, environnement" a détaillé l'ancien maire de Bussy-Saint-Georges. Son supplément est également vice-président de la communauté de communes Marne-et-Gondoire.
La candidate lâche les coups
Chantal Brunel a lancé la campagne et aucun de ses adversaires n'a été épargné. "Un candidat veut se présenter en dissident pour nous faire perdre et faire élire la gauche. Je veux simplement rappeler qu'il a obtenu son mandat de conseiller départemental grâce à l'investiture LR qu'il a mise en avant ainsi que mon soutien qu'il faisait figurer en haut de l'affiche" a-t-elle adressé à l'encontre de Ludovic Boutillier. Les relations entre l'édile déchue et son ex-adjoint sont restés tumultueuses le "putch" ayant entraîné de nouvelles élections municipales en décembre 2016.

Jean-François Copé à ses côtés, Chantal Brunel a également critiqué son adversaire du mouvement En Marche  : "Etre candidat aux législatives en ne connaissant ni le territoire ni ses réalités économiques et sociales ne mène pas à l'exercice d'un mandat de député efficace". Elle s'engage, si elle est élue, à rendre compte par écrit, chaque année de son action à l'assemblée nationale et dans la circonscription.

La 8e circonscription de Seine-et-Marne regroupe les cantons de Roissy-en-Brie, de Thorigny-sur-Marne ( sans Bailly-Romainvilliers, Magny-le-Hongre et Serris) et de Torcy.

[gallery size="large" type="slideshow" ids="48515,48514,48512"]

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°53 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top