×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 587

Claye-Souilly ► La piste cyclable fait polémique et donne au maire envie de gifler

La demande au Département du transfert à la Ville d’une partie de la piste cyclable, entre la rue de Souilly et le canal de l’Ourcq,  à Claye-Souilly, a enflammé le débat entre l'opposition et la majorité municipale, lors du conseil, jeudi 30 mars.

« Vous avez dit sur Facebook que la ville de Claye-Souilly avec le Département allait supprimer la piste cyclable. J’espère que vous allez faire disparaître rapidement ce post ridicule »  a lancé Jean-Luc Servière, adjoint à l’environnement, à l'adresse de Renaud Hée, élu d'opposition (EELV).

« Pourquoi faire circuler de fausses informations ? C’est un mensonge éhonté. Je ne supprime pas la piste cyclable et j’en apporte la preuve ce soir. C’est un mensonge et vous méritez une gifle ! Vous n’êtes pas digne de la fonction que vous occupez » a ajouté Yves Albarello.

Une résidence de dix-sept logements

Laurent Jacquin, adjoint pour l'environnement, a expliqué la situation au conseil : « Située au rond-point du Dragon [Ndlr : secteur de la Rosée, à l’entrée de la Zac commerciale de Claye-Souilly lorsque l’on vient de Mitry-Mory], une partie de la parcelle appartient au Département. Elle englobe la piste cyclable qui part de la rue de Souilly et va jusqu’au canal de l’Ourcq. On souhaite qu’elle soit rétrocédée à la commune car nous avons un programme de dix-sept logements en cours de construction. La voie va être élargie pour permettre aux véhicules de sortir uniquement par cette voie, tout en conservant la piste cyclable ».

Sur la bonne ou mauvaise voie ?

« J’ai un peu de mal à comprendre comment vous allez pouvoir élargir la route car ceux qui font du vélo savent que la route est déjà assez étroite et fréquentée » réagit Renaud Hée. « La longueur, qui va de la maison de retraite jusqu’au premier pavillon, englobe une haie de deux mètres. Quand on la coupera, on aura la largeur qui permettra la partie circulation des véhicules et des cyclistes. De même, le constructeur veillera à ce que cette voie se retrouve sur la partie gauche pour permettre un rayon de giration des véhicules qui seront amenés à sortir du lotissement » répond Laurent Jacquin.

Le conseiller d’opposition soulève malgré tout un manque de visibilité qui « provoquera à coup sûr des accidents pour les personnes sortant du lotissement », en même temps qu’il invoque la nécessité de demander « l’avis de personnes compétentes »

« On a travaillé avec des personnes compétentes sur la mise en place de cette circulation douce. J’ai trouvé un promoteur qui construira un petit lotissement sur le terrain pour éviter à certaines personnes de s’y installer illégalement. On va donc faire en sorte que la piste cyclable soit habitée et elle sera calibrée selon les dimensions réglementaires pour permettre une circulation à l’intérieur de la résidence. Il n’y aura pas d’accident pour autant » a  rétorqué le maire.

Renaud Hée a confié à Magjournal qu'il allait déposer un recours auprès du tribunal administratif pour « dangerosité du projet ».

[gallery type="slideshow" size="large" ids="47513,47511,47617"]

 

Publié dansVie locale

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

La newsletter : s'abonner

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°42 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top