Mitry-Mory ► Grève au lycée Balzac, ce matin

Le mouvement de grève qui se déroule en ce moment, mardi 7 mars, au lycée Honoré de Balzac de Mitry-Mory, "rassemble massivement", selon la section syndicale locale, SNES-FSU.

Le taux de grévistes était de 90% à 8 heures. Il devrait atteindre 80% sur l'ensemble de la journée. Une partie des personnels de vie scolaire (dont l'ensemble des assistants d'éducation) est également en grève, ainsi que la moitié des personnels de service.

Les personnels sont actuellement réunis en assemblée générale pour discuter des suites de la mobilisation. Des élèves vont également se réunir à 11 heures pour discuter de leur participation au mouvement.

"Le sentiment d’exaspération est profond dans notre établissement, qui est clairement sous-doté alors qu’il a pratiquement le plus gros effectif des lycées de toute la Seine-et-Marne" indique Renaud Charasse, enseignant et représentant au CA du lycée.
Le syndicat souligne : "Depuis plusieurs années, les représentants des enseignants, des parents d’élèves et des personnels ATOS dénoncent cette dégradation des conditions de travail et du service public, ainsi que l’imprévoyance des services de l’Etat et de la Région. Ils ont voté, lors du Conseil d'Administration du 31 janvier 2017, contre la dotation horaire globale (DHG) allouée par le Rectorat".
La contestation met en avant :
  • La hausse des effectifs entamée en 2011 se poursuit, avec 1600 élèves à la prochaine rentrée dans un lycée prévu pour 1200
  • Les classes sont surchargées, avec 35 élèves dans toutes les classes
  • Les heures d'enseignement allouées par le Rectorat pour la rentrée prochaine ne permettent pas d'assurer les dédoublements nécessaires, ni la pérennité de l'offre scolaire (en particulier en langues vivantes et en section européenne). De plus, cette faible dotation menace des postes d'enseignants
  • Le manque de moyens humains concerne également le service de vie scolaire, ainsi que le personnel d'entretien et de cantine
  • Les moyens matériels sont eux aussi insuffisants, avec des locaux sousdimensionnés et un système informatique qui dysfonctionne
Le maire de la commune, Charlotte Blandiot Faride, et la conseillère départementale, Marinane Margaté, sont venues apporter leur soutien.

Publié dansVie locale

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°51 : les solutions des jeux

Found no item!

Lire les mensuels

Go to top