Imprimer cette page

Lagny-sur-Marne ► Conseils de quartier : "Ce ne sont pas que trous de voirie et crottes de chiens"

Objectif Lagny (groupe d’opposition) s’interroge sur l’utilité des conseils de quartier pour la Ville dans leur contexte actuel : « La démocratie participative est une bonne chose, à condition que les sujets traités soient, dans l’esprit, plus structurants pour notre ville ». Le débat s’est enflammé au conseil municipal, mardi 24 janvier.

Trous dans la rue et crottes de chien
« Nous regrettons de voir que les conseils de quartier se contentent de faire ce qui devrait être fait par la Ville : recréer des trottoirs ou routes abîmés, traiter des problèmes de poubelles, voitures ventouses, déjections canines… Nous rappelons que les élus du groupe Objectif Lagny n’ont jamais demandé la suppression des conseils de quartier. Ils regrettent que ces derniers ne soient pas menés de façon plus constructive pour la Ville » a déclaré Michaël Lopez, élu d’opposition.

Le maire, Jean-Paul Michel, lui a répondu : « Je me souviens d’un temps où les conseils de quartier étaient désertés. Je trouve que c’est quand même assez méprisant de dire qu’ils ne s’occupent que des trous dans le trottoir ou des crottes de chien ».

« Dites-leurs que ce qu’ils font est inutile ! »
L'adjoint à la démocratie locale et à la vie des quartiers, Hocine Zouaoui, s’est montré beaucoup plus incisif : « Je suis extrêmement peiné par vos suppositions et allégations. Retournez-vous et regardez le public : parmi eux, il y a des conseillers de quartier. Dites-leurs, droit dans les yeux, que ce n’est que du rebouchage de trous ou de la voiture ventouse. Vous avez raison, il y en a. Mais les services de la commune font un travail remarquable et qui, mieux qu’un riverain, peut savoir ce qui se passe dans son quartier ? » L’adjoint reproche en outre à Michaël Lopez de remettre en cause le travail des 24 réunions organisées par les conseils de quartier, en plus des réunions publiques.
« Je me sens un peu insultée »
Michaël Lopez a répondu que « ce n’était pas le travail fourni par les conseils de quartier qui était à revoir, mais la façon dont ils étaient menés ». Une habitante a exprimé sa désapprobation lorsque le maire, en fin de séance, a donné la parole à la salle. « Je me sens quand même un peu insultée. Je ne fais pas partie du conseil de quartier mais lorsqu’il y a eu la dernière réunion, j’y ai participé. Depuis des années, nous avions effectivement des trous particulièrement dangereux, qui ont été rebouchés, et j’en remercie Patrick Jahier [Ndlr : adjoint au maire pour les travaux et espaces verts]. Je trouve particulièrement insultant la façon dont vous parlez des conseils de quartier ». Une autre habitante s'est également adressée à Michaël Lopez : « Je vous encourage à venir aux réunions des conseils de quartier, ou à celles du conseil des sages ».

[gallery type="slideshow" size="large" ids="41797,41792"]

Publié dansVie locale