Le Pin ► Élections municipales : Le maire trouve ses opposants "agressifs"

Le maire du Pin ne digère décidément pas la scission au sein de son conseil, survenue lors de la séance du 21 novembre, et trouve ses opposants "agressifs".

Si Sylvie Fassier (LR) fait remarquer "l'agressivité" et la "méchanceté gratuite" de ses opposants, elle met aussi en avant le travail qu'elle a accompli : « Ils attaquent, on réalise. Seuls leur soif de revanche et leur ego les portent. Ils veulent la tête du capitaine, mais n’ont absolument pas le sens de l’intérêt général ».
Sylvie Fassier ne changera pas son programme
Selon le maire sortant, la commune connaît « un dynamisme sans précédent dans tous les domaines, ainsi qu’une baisse d’impôt ». Sylvie Fassier affiche son bilan et les résultats obtenus depuis le début de sa mandature, en mars 2014, et sa ré-élection, un an après, suite au recours introduit par son rival Jean-Paul Pasco-Labarre (DVG) .  « Mon programme est celui engagé il y a trois ans, avec de nombreuses actions déjà menées qui ont été énumérées lors de la soirée des vœux, tout ça malgré le contexte électoral : déjà deux votes dans la commune et bientôt trois. A cela s’ajoute un contexte territorial difficile ».
« De la méchanceté gratuite »
Le maire sortant ajoute : « La vraie question est de savoir si nous arriverons à mettre notre programme en place car nos opposants sont hargneux et horriblement agressifs. Leur seul objectif est de me faire tomber par tous les moyens : rumeurs, attaques personnelles, déstabilisation… Ils ont décidé de s’associer pour me salir ... Ils n’ont aucun scrupule. C’est de la méchanceté gratuite ».

Les prochaines élections municipales au Pin ont été fixées aux dimanches 5 et 12 mars par le préfet. Les habitants reprendront donc une troisième fois le chemin des urnes . Cette fois, trois listes vont s'affronter, c'est certain : celle de Sylvie Fassier et celles conduites par Gérald Beauger et Lydie Wallez.

Lors des élections du 8 mars 2015, après le retrait de Jean-Paul Pasco-Labarre, Sylvie Fassier avait dû affronter Lydie Wallez, avant de la devancer avec 162 voix.  Cette fois, la partie sera beaucoup plus serrée car il faudra aussi compter avec la liste de Gérald Beauger, d’autant qu’au second tour, une alliance entre les deux dissidents pourrait être conclue afin d’écarter une bonne fois pour toute Sylvie Fassier du fauteuil de maire.

A l'occasion de ses vœux à la population, samedi 21 janvier, Sylvie Fassier a reconnu qu’il manquait deux conseillers pour maintenir le conseil municipal. Le 6 décembre, neuf de ses conseillers avaient en effet signé leur lettre de démission, dont Gérald Beauger, son premier adjoint, qui estimait « qu’il n’était plus possible de travailler avec elle ».

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°55 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top