Le Pin ► Gros pépin : neuf élus démissionnent

sietrem-banniere-verre

Neuf élus du Pin démissionnent : Gérald Beauger a finalement tenu sa réunion publique, hier soir, lundi 5 décembre, mais dans une auto-école. En plus de la sienne, le premier adjoint remettra officiellement la démission de huit élus, soit neuf sur les quinze du conseil. Sylvie Fassier devra donc démissionner ou repasser devant les urnes d’ici trois mois.

Avec près d'une centaine de personnes, la salle de l’auto-école où a eu lieu la réunion était pleine à craquer et certains ont dû rester dans la rue, faute de place. « Je remercie madame le maire d’avoir développé tant d’éléments pour pouvoir me permettre d’organiser cette réunion. J’ai demandé la salle des fêtes à deux reprises, demandes qu’elle a annulées par deux fois » a ironisé Gérald Beauger.
Engagements non respectés
Il a brandi devant l’assistance des engagements de campagne qui, selon lui, n’ont pas été respectés. « Ne pas tirer profit d’avantages à titre personnel ou professionnel. On l’a vu avec la réparation de la voiture de sa fille » commente-t-il. Le premier adjoint a développé les motifs de sa dissidence, annoncée fin août : manque de concertation, gestion financière litigieuse, personnel malmené, détérioration de l’image du village.  « C’est la réalité. Si elle le souhaite, Sylvie Fassier pourra porter plainte pour diffamation une deuxième fois contre moi ». Toujours selon lui, la situation est devenue impossible car « le maire a divisé son équipe et son village. Elle a isolé la commune. Les soutiens d’hier portent plainte aujourd’hui contre elle et plus aucun maire n’assiste aux inaugurations ».
Démissions et pétition
« Ma volonté et mon engagement pour participer à la gestion de notre village se définit en deux mots : rassembler et fédérer. C’est mon seul objectif et je n’ai pas d’ambition communale ni intercommunale » ajoute-t-il.

Il a signé le premier sa lettre de démission, avant d’inviter chacun des élus, mais aussi les non-élus des deux listes électorales de mars 2015 [NDLR : l’élection 2014 avait été annulée sur décision du Conseil d’Etat], à faire de même : « Il faut que ce soit clair : ce n’est pas une obligation. Chacun est responsable de ses actes ».

Au total, ce sont 18 démissions qui ont été enregistrées  (9 élus et 9 non-élus). Une pétition circulait parallèlement dans la salle réclamant la démission de Sylvie Fassier.

Quelles échéances ?
Les lettres de démission des adjoints seront adressées au préfet, celles des conseillers au maire. Avant de les envoyer en recommandé, samedi 10 décembre, Gérald Beauger transmettra dès ce matin, mardi 6 décembre, une demande de démission à Sylvie Fassier. « Elle aura ainsi le temps de réfléchir » précise-t-il.

En cas de refus, elle continuera toutefois d'administrer la commune jusqu’aux prochaines élections car il n’y aura pas de délégation préfectorale de gestion. « Il faudra être attentif à la révision du Plan local d'urbanisme. Aujourd’hui, il n’y a pas besoin de grandes constructions sur le Pin et il convient déjà d'intégrer Kaufman et Broad » [NDLR : lotissement en cours de construction à l'angle des rues de Lagny et du Château] estime Gérald Beauger. En ce qui concerne les logements sociaux, il n’est pas contre mais souhaite que les maires obtiennent enfin la maîtrise effective de leur attribution.

Trois listes en vue
L’élu dissident a remercié les trois conseillers minoritaires d’avoir voté son maintien lors du conseil municipal du 21 novembre. Pour autant, sa proposition de faire une liste commune d'intérêt général avec eux et d'installer Lydie Wallez au poste de première adjointe, a échoué. « Par respect pour toute l’équipe qui est restée intègre depuis les dernières élections, nous avons décidé de ne pas fusionner nos listes et de maintenir notre ligne de conduite » a expliqué la porte-parole du groupe.

Avec celle, probable, du maire sortant, les Pinois devront donc choisir entre trois listes au cours du premier trimestre 2017.

Les élus démissionnaires : Gérald Beauger (1er adjoint), Lucien Thévenet (3e adjoint), Philippe Calaux, Françoise Lelaidier, Antoine Le Berre, Thibault Loubier, Catherine Lagnes (opposition), Lydie Wallez (opposition), Jean-Pierre Stepniewski (opposition).

[gallery type="slideshow" size="large" ids="37386,37385,37387,37383,37382,37381"]

Publié dansVie locale

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Lire les mensuels

Go to top