RN2 ► Sortie 8 et le collectif N2S8 : l'inquiétude se réactive

RN2 : La sortie est encore et toujours saturée aux heures de pointe. La cause de la sortie 8 sur la nationale 2 ne fait pas débat au grand dam du collectif N2S8 qui continue de distribuer la pétition lancée en juin.

Les bouchons sont tellement énormes sur la nationale 2 à hauteur de la sortie 8 (ou plusieurs kilomètres avant) que les véhicules s'entassent les uns derrières les autres sur la bande d'arrêt d'urgence. Les conducteurs n'ont pas d'autre choix puisque la bretelle de sortie n'est pas suffisamment longue pour accueillir la monstrueuse file. "Trop de véhicules à un endroit qui n'est pas configuré pour en recevoir autant", c'est le problème pointé du doigt par le collectif N2S8.

Samedi 21 octobre, les membres de l'association constituée en juin (voir notre article ici) ont fait campagne à Saint-Soupplets : pose d'affiches et information auprès des usagers de la route et des passants ont conduit l'action.

Le collectif N2S8 Agissons réunit plus de deux-cent membres. Il a lancé sa pétition dans le but d’alerter le préfet de Seine-et-Marne sur la dangerosité de la sortie 8 Saint Soupplets - Dammartin-en-Goële, dans le sens Paris Soissons sur la nationale 2. Aux heures de pointe, la sortie est saturée. "La conséquence la plus préoccupante est l’insécurité due à l’accumulation des véhicules sur la bande d’arrêt d’urgence, avant la sortie 8 trop courte. Sur cette voie en descente, les camions arrivent avec une vitesse élevée et le rétrécissement généré par les voitures en attente de sortie sur la bande d’urgence augmente les risques d’accident" fait ressortir le collectif.

1 000 signatures pendant l'été
Les démarches ont été mises en suspens pendant l’été, deux mois durant lesquels près de 1 000 signataires ont apporté leur soutien à la pétition. A la rentrée, les inquiétudes ont été réactivées chaque soir sur la route du retour du travail et les membres de N2S8 Agissons ont décidé de leurs prochaines actions.

Julien Cusset, Dammartinois et membre du groupe, indique : « Pour que nous soyons entendus par le préfet et que nous lui demandions un entretien, il faut que nous soyons représentatifs d’un grand nombre d’usagers. Nous savons que c’est le cas, car à chaque fois que l'on parle avec les habitants des environs, chacun s’accorde à dire qu’il faut faire quelque chose, que la nationale à hauteur de la sortie est dangereuse. Nous avons beaucoup de soutien des Othissois car suite à une distribution de tracts à Othis nous avons comptabilisé plus de 300 signatures supplémentaires en une semaine. Mais nous devons encore nous faire connaitre dans les autres communes concernées : Dammartin, Saint-Soupplets, Rouvres, Marchémoret, Saint-Pathus et plusieurs communes du nord de Meaux. De nombreux habitants empruntent la nationale 2 pour aller travailler sur la zone de Roissy ».

Pour se faire connaître, les membres du collectif posent des affiches, chez les commerçants par exemple, comme la boulangerie d’Othis ou celle à coté du supermarché de Saint-Soupplets. Samedi, 120 signatures se sont ajoutées en seulement une heure et demi.

Annie Gelé comptabilise toutes les signatures et en annonce 1 421 aujourd'hui. Elle reçoit également les messages de soutien qui arrivent sur l’adresse mail du collectif, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. : « Petit à petit, nous nous agrandissons et les messages vont toujours dans le même sens, comme celui de Marinette qui dit 'trembler pour sa vie à cette sortie', ou Isabelle, 'N’attendons pas un accident mortel'. Comme beaucoup d’autres, Marie Josette indique 'faire un détour de 8 km pour rentrer à Othis en sortant à Lagny-le-sec et ainsi éviter la sortie 8" raconte Annie.

Bernard Corneille, le maire d’Othis et conseiller départemental, a déjà interpellé plusieurs fois le préfet, sans succès : "La situation va s'aggraver avec la croissance démographique du secteur dont on prendra plus encore conscience quand on connaîtra les résultats du dernier recencement ».

La pétition sur Change.org / Securiser le Nationale 2 en réaménageant la sortie 8 en cliquant sur l'image ci-dessous.

Samedi 21 octobre à Saint-Soupplets Samedi 21 octobre à Saint-Soupplets

 

Publié dansVie locale

2 Commentaires

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top