Chelles ► Maman cherche baby-sitter et réciproquement

Mettre en relation parents et baby-sitter... Samedi 10 septembre, c'était l’objectif de La Boussole, l’espace jeunesse de 200 m² situé face à la gare RER de Chelles.

L'événement était une première du genre pour la structure para-municipale destinée aux jeunes de 16 à 25 ans et qui existe depuis avril 2012. « Il n’y avait rien sur le secteur de Chelles pour mettre en relation les parents et les jeunes baby-sitters. Comme il y avait une forte demande et que nous avions une liste de demandeurs, on s’est dit qu’on allait organiser un forum de deux heures durant lequel parents et ados pourraient se rencontrer» explique Aurélie Joannin, informatrice jeunesse.
Une idée qui rend service
Dès l’ouverture, à 10 heures, il y avait déjà dix-sept jeunes candidats et cinq parents demandeurs, mais l’espace jeunesse a continué à se remplir au fil de la matinée. « C’est une demande émanant des jeunes et l’opération est une première pour nous. Notre rôle se borne à la mise en contact et à donner une information sur le baby-sitting. Nous ne nous engageons pas en termes de responsabilité. Le but est aussi de faire en sorte que les adultes connaissent la structure et montrer les services qu’elle peut leur rendre » souligne Tewfik Belmokhtar, responsable de La Boussole.
« On reconduira l’opération »
« Devant le succès rencontré, nous avons déjà prévu de reconduire l’opération en 2017. Je fais remplir un questionnaire aux visiteurs pour connaître la date la mieux adaptée pour eux » ajoute Mélanie Portas, chef de projet jeunesse. « L’espace emploie sept personnes à temps plein qui dépendent de la direction jeunesse. On souhaite le renforcer sur l’orientation professionnelle des jeunes et développer parallèlement un partenariat fort avec tous les acteurs de l’emploi alentour» précise Benoît Breysse, adjoint au maire pour la jeunesse et la vie des quartiers.
Pour financer leur scolarité
« J’ai pris contact avec deux mamans. C’est la première fois que je fais du baby-sitting, mais j’ai une petite expérience avec des cousins que j’ai gardés... On m’a bien informée sur le cadre social et juridique. En cas d’accident, je dois faire le 18, numéro d’urgence des pompiers, avant d’alerter les parents » confie Claudia, 18 ans, étudiante en éco-gestion à Marne-la-Vallée.

Agnès, 18 ans, avoue que cela va l’aider à financer ses études de biologie à Paris 13. « Outre l'argent de poche, c’est aussi pour avoir une expérience avec les enfants car j’ai un projet professionnel en ce sens » dévoile pour sa part Laura, 18 ans, lycéenne en 1re L. La jeune Chelloise a eu un bon contact avec la maman d’Elliott et de Louise, sa petite sœur, qu’on lui confiera peut-être aussi. Les parents sont déjà revenus avec leurs petits à l’espace pour qu’ils fassent connaissance avec leur future baby-sitter.

L’âge pour être baby-sitter
Le mineur peut devenir baby-sitter sous réserve de l’autorisation de ses parents. L’assurance responsabilité civile de ses parents devra couvrir l’activité de garde d’enfant (informer l’assurance de cette disposition).
Les tarifs
Une heure de baby-sitting est rémunérée de 7 à 10 euros net. Quand les enfants font la sieste, l’heure est payée à 75 % d’une heure de travail effectif. Le repas doit être fourni au baby-sitter à l’heure du dîner. Après 23 h, le jeune doit être raccompagné à son domicile ou bien le parent doit prendre en charge les frais de taxi.
Le contrat
Une simple lettre peut suffire pour un contrat, mais il n’est pas obligatoire si l’employeur utilise le CESU (Chèque emploi service universel), sauf si la durée de travail excède 8 heures par semaine ou 4 semaines consécutives. Dans ce cas la nature des tâches devra être spécifiée dans le contrat, ainsi que la rémunération qui ne pourra être inférieure au SMIC horaire (9,67 euros brut au 1erjanvier 2016), majorée de 10 % au titre des congés payés.
Le CESU, késako ?
Le CESU simplifie les démarches administratives du particulier qui devient employeur occasionnel. Le centre national du CESU effectue le calcul et le prélèvement des cotisations. Il transmet au salarié un document valant bulletin de paie qui dispense l’employeur de le faire. Fiable et simple à utiliser, le CESU offre au particulier employeur la possibilité de bénéficier d’une réduction d’impôt sur ses revenus, à hauteur de 50 % des dépenses effectuées.

http://www.ticket-cesu.fr

La Boussole - 2 allée Alexis-Legrand, Chelles (01 60 26 61 50) - Facebook : La boussole Chelles

[gallery type="slideshow" size="large" ids="30556,30554,30553,30552,30551"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°44 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top