Nuits des étoiles ► Levez les yeux vers le ciel le 5, 6, 7 puis le 12 août

Le spectacle est magique en plus d'être gratuit. Les nuits des étoiles auront lieu cette année, vendredi 5, samedi 6, dimanche 7 et vendredi 12 août.

Ça tombe bien, c'est sur un week-end. Le 5, 6 et 7 août, vous pourrez rester éveillés pour admirer le ciel, ses scintillements et les nombreuses étoiles filantes, si les nuages ne les cachent pas. Dans la région, le ciel pourrait sans doute être plus dégagé samedi et dimanche que vendredi. Le phénomène se reproduira le 12 août et cette nuit-là devrait être un véritable feu d'artifice !
Pourquoi ces nuits-là ?
Chaque année, la Terre traverse la route de la comète, "Swift-Tuttle". Quand celle-ci s'approche du soleil, sa glace fond et libère une multitude de petits cailloux et particules de poussières, gros comme une tête d'épingle ou un petit pois, et qui y étaient emprisonnés. Toutes les poussières et cailloux suivent alors la trajectoire de la comète. L'ensemble finit par ressembler à une immense guirlande qui s'étend sur des millions de kilomètres.

Et alors, quand la Terre traverse la trajectoire du cortège, elle rencontre tous les petits débris. Se trouvant plongés dans l'atmosphère terrestre, ils marquent la différence de température et s'embrasent au contact de l'air auquel ils se frottent. Ce sont les jolis traits de lumière qui se dessinent dans le ciel : les étoiles filantes. Tout spécialement quand elle proviennent de Swift-Tuttle, on les appelle Perséides. Evidemment, on s'en doute, plus le caillou croisé est gros, plus sa lumière sera visible et impressionnante. C'est aussi que l'étoile filante passe tout près de nous, à peine à 300 km au-dessus de nous.

En réalité, l'essaim de météores peut être observé entre le 20 juillet et parfois jusqu'au 25 août.

A d'autres moments de l'année, la Terre traverse d'autres trajectoires sur lesquelles elle rencontre des débris d'autres comètes. C'est pour ça qu'on peut apercevoir une étoile filante par-ci par-là ou un groupe certaines nuits.

Pouvoir bien les observer
Reste à espérer que le ciel soit dégagé et que les nuages ne viennent pas gâcher le spectacle.

L'idéal est d'aller en pleine nature pour être dans le noir. Les lumières de la ville atténuent la luminosité du ciel. Si vous êtes coincés en ville, éteignez bien toutes les lumières autour de vous et mettez-vous dans un endroit dégagé où vous pourrez regarder partout en même temps. Pas besoin de jumelles ni de téléscope, les étoiles filantes s'observent à l'œil nu. Armez-vous toute de même d'une bonne dose de patience. Allongez-vous sur le sol (pensez à emporter une couverture !) ou sur un transat.

Au moment où vous en verrez une, faites un vœu, on dit que ça porte chance. En une ou deux heures d'observation, il serait possible de voir une dizaine d'étoiles filantes. Certaines années sont plus riches que d'autres en matière d'étoiles filantes.

Des animations
Depuis 1991, des soirée "Nuits des étoiles" sont proposées partout en France et dans plusieurs pays d'Europe par des associations comme l'Association française d'astronomie. Pendant trois nuits, des observations du ciel et des animations sont programmées. Ce sont des astrophysiciens ou des scientifiques renommés, comme Hubert Reeves ou Alain Cirou, en association avec France 2, qui ont lancé l'événement.
Dans la région
  • Au stade de Trilport, avec le club Uranie, vendredi 5 et samedi 6 à 22 heures
Ailleurs
  • A Paris, c'est en haut de la Tour Montparnasse que tout se passe. Des conférences et des séances d'observation sont proposées au 59e étage à l'espace 56
  • Au Bourget, le musée de l'Aéronautique ouvre ses portes pour une nocturne exceptionnelle
La cité des Sciences et de l'Industrie peut également être un bon spot pour observer le ciel mais l'événement a été annulé.

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

La newsletter : s'abonner

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°42 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top