Montceaux-lès-Meaux ► Rugby : Patrick Serrière retrouve le bouclier de Brennus

sietrem-banniere-verre

Patrick Serrière, l'ancien rugbyman, a accueilli le bouclier de Brennus, chez lui, à Montceaux-lès-Meaux, dimanche 18 décembre. C'était 26 ans après la victoire de son équipe au championnat de France.

Patrick Serrière, le deuxième ligne, trois fois sélectionné en équipe de France en 1986, 1987 et vainqueur du Tournoi des Cinq Nations en 1988, était aux anges. Il attendait le moment depuis toutes ces années et a donné, pour l'occasion, une réception privée.

Le géant de 2,02 m, joueur de haut niveau des années 85/95, a commencé le rugby à l’Olympique Columérien et a terminé sa carrière au Racing comme capitaine. Avec l'équipe, il a remporté le championnat de France de rugby à XV (Top 14), face au Sporting Union d’Agen en 1990.

Pour le champion de France de rugby, la récompense suprême est bien le légendaire bouclier de Brennus. Celui-ci a été conçu en 1892 à l’initiative du baron Pierre De Coubertin, et fabriqué par l’artiste graveur Charles Brennus. Il est actuellement détenu par le Racing 92, qui ne l’avait plus remporté depuis 1990. Le club a bien voulu prêter le précieux trophée, le temps d’un week-end, à un de ses anciens détenteurs, 26 ans après le sacre.

L'ancien capitaine, face au bouclier, confie : « Ce sont 26 années d'attente et de frustration enfin levées ».

Une fatigue style troisième mi-temps...
Entre le bouclier, surnommé par les joueurs le bout de bois (d’une vingtaine de kilos tout de même !), et le Racing, c’est une longue histoire puisque le club en a été le premier « propriétaire » en 1892 et l'a remporté six fois depuis. Parmi les anecdotes qui l'entourent, Thierry Bassi, un ami d’enfance de Patrick, raconte : « Nous avons bien failli mourir à côté du bouclier, alors que nous le ramenions à Montceaux. Je me souviens que nous nous sommes tous les deux endormis dans la voiture sur la route entre Meaux et Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux. C’est le bruit des pneus au contact des gravillons qui nous a réveillés… Nous nous étions fixés pour défi de fêter le bouclier pendant huit jours ! J’attaquais à 6 heures au bureau et nous repartions le soir, forcément à la fin nous étions un peu fatigués… »

Patrick Serrière œuvre dorénavant comme président de l’association des anciens joueurs du Racing, Ciel & Blanc Rugby, mais aussi en tant que consultant en recherche de partenaires pour le club.

Une cinquantaine de convives ont entouré Patrick pour fêter le bouclier. Chacun avait apporté une quiche, une tarte, une bonne bouteille afin de passer un moment sympa, entre amis... et devant le bouclier.

Les sujets de discussion étaient variés même si celui qui revenait le plus souvent restait le ballon ovale et son état d’esprit : combatif et respectueux, d’autant que l’avenir du Racing est assuré par de jeunes joueurs comme Teddy Baubigny, également habitant de la région, qui lui aussi était de la partie, dimanche.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="38884,38883,38885,38889"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top