Dammartin-en-Goële ► Budget : le bilan a partagé

Le conseil municipal de Dammartin-en-Goële s'est réuni mercredi 29 juin. Parmi les principaux sujets figuraient le bilan du budget 2015 de la ville et le pôle santé : si Michel Dutruge, le maire, se félicite des résultats et du projet, Stéphane Jabut à la tête des conseillers de l’opposition (PS) trouve de multiples opportunités de reproches.

Sur le chapitre budget 2015, Michel Dutruge, après avoir détaillé les principaux postes de dépenses et les comptes administratifs, a informé que la taxe foncière de 2015 avait rapporté à la ville 241 000 € supplémentaires avec les nouvelles constructions et l’augmentation de la population. Il a ensuite énoncé les investissements annulés ou reportés et a conclu : « Les résultats de fonctionnement sont conformes ou supérieurs à notre objectif. Compte tenu du contexte, la situation financière est bonne ».

Pourtant, son opposant, Stéphane Jabut, reste critique : « En 2015, j’avais alerté sur le laisser-aller : l’augmentation de la masse salariale est tout de même de 8 % ! Si on est satisfait que les dépenses de fonctionnement soient contenues, on s’interroge sur l’investissement : les crédits ne sont pas utilisés. En 2015, rien n’a été fait ! »

Michel Dutruge a répondu : « Vous savez que dans ces 8 %, ce sont principalement les dépenses supplémentaires des rythmes scolaires qui coûtent. Vous dites que rien n’est fait... C’est faux ! Nous avons des projets et ainsi la commune se place de façon favorable pour les quatre années à venir ».

3,6 M€ pour le pôle médical
L'un des projets est la construction du pôle médical pour lequel le conseil a voté un budget de 3,6 millions d’euros. Le maire a expliqué : « Les charges locatives des médecins à Dammartin sont élevées et beaucoup de locaux vont être difficilement aux normes d’accessibilité. Il faut des locaux plus adaptés et qui permettront aussi à d’autres médecins de venir. Pour la maison de santé pluridisciplinaire, vingt-huit médecins se sont déjà engagés. Ce premier budget est autonome, déconnecté du budget communal, sans impact pour les administrés. Il est couvert par les recettes d’exploitation. Le planning pour sa mise en place est aujourd’hui difficile à définir ».

L'opposition a préféré s’abstenir sur le vote, jugeant "qu’elle manquait d’informations". Le maire s’en est étonné : « On en a parlé régulièrement ! Et des simulations financières ont été faites ».

Le conseil a ensuite été unanime au sujet de la création d’un espace naturel sensible. Sylvain Messiaen, conseiller délégué au transport et au développement durable, a regretté que le projet évoqué depuis 2008 n’ait pu avancer et a souligné : « La mare à salé, espace forestier de 11 ha, est à ouvrir au public et la demande est à déposer au conseil départemental pour valoriser la zone humide et préserver le site d’intérêt écologique ». (Voir notre article ici)

Armement de la police municipale
Pour terminer, Michel Dutruge a informé que, concernant l’armement de la police municipale, les agents sont en cours de formation.

L’équipe de la majorité au conseil a également affirmé sa position quant au projet du CDG Express : "Nous y sommes opposés et nous en informerons Claude Richer, président de la commission d'enquête publique. Notre premier reproche est que l’utilisation du réseau de la ligne K par le CDG Express défavorisera encore la ponctualité du trafic sur la ligne déjà trop souvent perturbée. (Voir notre article ici)

Dammartin_budget

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.