Villevaudé ► Le maire veut changer l’image du village

 

Le maire de Villevaudé, Pascal Pian, veut changer l'image du village. Il a dressé le bilan lors d'une réunion publique, vendredi 20 mai, comme il l'avait fait l'an dernier à la même période, pour sa première année de mandature.

Devant 80 habitants, salle des Merisiers, le maire et ses adjoints ont évoqué les dernières réalisations, ainsi que les futurs projets. « Il y a des choses qui se font dans la commune mais rien ne pourrait se faire sans le travail et l’engagement des agents. Tous les dossiers de mes adjoints sont repris et travaillés par les services. J’ai mis la barre certainement un peu haute car on a beaucoup de projets. On les assumera tous pour faire ce qu’on a dit et je pense que depuis trois ans, c’est ce que l’on fait » lance le maire, avant d’aborder le chapitre des finances.
13 fois plus d’investissements en 3 ans
L’élu a dressé un comparatif budgétaire entre 2012 et 2016. Celui-ci révèle une augmentation des dépenses de fonctionnement à hauteur de 6 % seulement. « Ce n’est pas beaucoup compte tenu des services qui ont été créés et surtout des économies enregistrées ». Il pointe l’importance des investissements financés sans augmentation des impôts locaux. « Avec 3,30 millions en 2016 contre 244 000 euros en 2012, soit 13 fois plus, c’est assez exceptionnel ».
10 caméras de surveillance arriveront

fin juin

Ses cinq adjoints ont brossé les dernières réalisations. En ce qui concerne la sécurité, la police municipale (deux agents et un ASVP) sera équipée d’un pistolet à impulsion électrique (taser) dès que la préfecture aura donné son accord. De même, dix caméras de vidéosurveillance couvriront neuf sites du village. Elles seront opérationnelles fin juin. « L’objectif vise la sécurité, mais aussi la lutte contre les fréquents dépôts sauvages sur la commune » indique Denis Logghe, adjoint à la sécurité.
Equipements, logements sociaux
La mairie subit une réhabilitation et mise aux normes, un coût de 1,2 million d’euros, subventionné à 25 % par la DETR (Dotation d’équipement des territoires ruraux).

Un bâtiment périscolaire de 500 m² sera érigé près de l’école Ivan-Peychès. Le chantier, estimé à 500 000 euros, devrait commencer fin 2016.

Le programme d’assainissement, financé par la CCPMF (communauté de communes Plaines et monts de France) se poursuit et devrait s’achever d’ici 2020.

Les réunions de quartier reprendront samedi 4 juin. Le premier concerné sera celui des Marronniers. Le public a évoqué des problèmes de circulation comme la traversée du village par les poids lourds et le flot des véhicules dès que la Francilienne est bouchée.

A une question sur les logements sociaux, le maire a répondu que « suite au redécoupage intercommunal, le village n’était plus assujetti à cette obligation », ajoutant : « nous aurons tout de même à payer l’amende antérieure de 37 000 euros que nous essayons de récupérer ».

Concours et fête
La commune participera au concours des villes et villages fleuris pour l’obtention d’une fleur. « Encore une fois, on va changer l’image de Villevaudé et dans le bon sens » martèle Pascal Pian. « Cette année, nous avons décidé de remettre au goût du jour la fête communale. Samedi 28 mai, elle réunira  les habitants des trois hameaux sur l’esplanade des Merisiers » complète Catherine Godart, 1re adjointe aux associations et affaires sociales.

En ce qui concerne le dossier Placoplâtre, une réunion publique est prévue en septembre.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="25090,25091,25094,25092,25089"]

 

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°27 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.