Plaines et monts de France ► L'interco se réunira dans les villages

La CCPMF (communauté de communes Plaines et monts de France) va se réunir dans les villages et les quelques villes qui lui restent. Ce soir pourrait-être la dernière fois que les 20 tiennent conseil au siège, à Dammartin.

La proposition qui a séduit la majorité des membres de l'intercommunalité a été faite lundi dernier par le président de Plaines et monts de France, Jean-Louis Durand : "Nous pourrions nous réunir dans les communes qui prendrait leur tour de rôle. Ainsi, les habitants qui peuvent difficilement se déplacer ou pour qui Dammartin, l'actuel siège, fait un peu loin, pourraient venir assister aux conseils communautaires". 

L'idée prend sa source dans l'ancienne tradition, du temps où l'interco, de configuration différente toutefois, s'appelait Plaine de France. Le principe de conseil "itinérant" a été adopté lundi 7 mars, en même temps que l'attribution des différents syndicats.

Les membres étant moins nombreux que dans la précédente CCPMF, il a parfois fallu forcer un peu les bonnes volontés pour qu'elles acceptent plus de responsabilités. Ainsi parmi les attributions aux délégués, figurent les transports, l'aménagement numérique, les déchets ménagers, la Mission locale, Seine-et-Marne développement, Initiative Nord77...

Un budget "a minima"
Cependant, ce soir, lundi 14 mars, la CCPMF se réunira encore à Dammartin - qui fait dorénavant partie de la Carpf (communauté d'agglomération Roissy Pays de France). Il faudra en effet qu'elle définisse son budget. "Il faut que nous mettions les choses en place pour honorer nos factures et payer le personnel. C'est un budget a minima que nous allons voter ce soir" souligne le président.

L'affaire ne va pas forcément aller comme sur des roulettes car, même si les esprits se sont manifestement détendus, il leur arrive de diverger.

Le montage financier de Plaines et monts de France s'appuierait, pour le moment, sur le fait que la Carpf redonnerait les contributions des 17 communes de Seine-et-Marne qu'elle a intégrées. "C'est normal et je fais confiance à ce qui a été dit" a déclaré, lundi dernier, Jean-Louis Durand.

D'autres, comme Yannick Urbaniak, maire de Nantouillet, 4e vice-président, sont moins sereins quant aux engagements oraux de la Carpf.

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°27 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.