×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Villeparisis ► Sept élus du conseil iront à l’agglo

Sept délégués ont été élus dans une ambiance électrique, jeudi 10 mars. Ils prendront part aux débats de la Carpf. L’élection des représentants de la ville au conseil communautaire de la communauté d’agglomération Roissy Pays de France (CARPF) était à l’ordre du jour du conseil municipal.

Le changement d’intercommunalité de Villeparisis qui, comme seize autres communes de Plaines et monts de France, est intégrée dans la Carpf pose toujours problème. Lors de ses vœux, le 5 janvier dernier, Hervé Touguet avait admis que Villeparisis faisait partie de la nouvelle grande intercommunalité, sachant « qu’il faudrait identifier les opportunités pour notre territoire ». Parmi les questions en suspens, compétences de l’agglo, remise en cause de services, figurait celle sensible entre toutes de la représentation de la ville par ses délégués. Beaucoup se pressaient pour avoir une des sept places.
Menace de référé
Le passage de 16 à 7 représentants a cristallisé les inquiétudes. Claude Sicre de Fontbrune (UDI), ex allié du maire, craignait d’être écarté de l’instance communautaire et a ouvert le tir. Sa menace était claire, s’il ne « figurait pas dans les délégués, l’affaire serait portée dès le lendemain devant le tribunal administratif pour obtenir un référé suspension ». Avec le risque qu’au 31 mars, Villeparisis n’ait aucun représentant.
Sept délégués élus
La proposition de Gilles Loubignac (PS) de constituer une liste commune n’a pas reçu l’assentiment d'Hervé Touguet qui estimait qu’il fallait élire sept représentants. Le scrutin organisé sur cette base a permis d’attribuer cinq postes à la liste du maire, un à celle de Gilles Loubignac. Quant à Claude Sicre de Fontbrune, si son élection semble lever la menace de référé, elle ne réchauffera pas ses relations avec le maire (Voir notre vidéo).
"Du flou sur les investissements"
La présentation du rapport d’orientation budgétaire a suscité des interrogations dans les rangs de l’opposition. L’absence de plan pluriannuel d’investissements (PPI) a été critiquée. Certains ont dénoncé, à l’image de Michèle Pelabère (l'ancienne conseillère départementale PS) « une absence de vision de l’avenir, aucun investissement tout en endettant la ville ». Pour Franck Rolland (EELV), la création d’une commission financière « permettrait de travailler avec plus d’efficacité et moins d’animosité ». Hervé Touguet justifie ses choix par « les incertitudes liées aux financements par la nouvelle intercommunalité et la volonté de reconstituer la capacité d’emprunt ».
Les délégués
  • Liste « Pour un nouvel avenir à Villeparisis » (LR) : Hervé Touguet, Marie-Claude Obélério, Hassan Fere, Aurélie Tastayre et Guy de Miras
  • Liste « Ensemble pour Villeparisis » (PS) : Gilles Loubignac
  • Liste « Vivre notre ville » (UDI) : Claude Sicre de Fontbrune (UDI)
[gallery size="large" ids="21091,21090,21089,21092"]
Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°27 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.