Pays de Meaux ► Découverte des métiers : l’IMA ouvrira à nouveau ses portes le 8 avril

L'IMA (Institut des Métiers de l'Artisanat) du Pays de Meaux ouvrira à nouveau ses portes vendredi 8 avril.

Déjà, 400 visiteurs ont arpenté les couloirs de l'établissement, samedi 19 mars, et sont allés à la rencontre de leur futur métier.

Les portes ouvertes, samedi, ont permis à des jeunes de se renseigner directement auprès des formateurs et des apprentis sur les métiers qui  sont proposées en apprentissage, du CAP au BTS ou BM.

Boucherie, boulangerie, pâtisserie... et chocolat
Du côté des métiers de bouche, Alison, 18 ans, explique : "Je suis en 1re année de CAP boucherie. J'apprends la découpe ainsi que la vente des morceaux de différents animaux.  Je travaille en apprentissage chez un boucher chevalin de Tremblay en France".

Quentin, grand gaillard souriant, occupé à dépecer une épaule, indique : "Tous les matins, la viande fraîche est livrée. Nous travaillons toutes sortes d'animaux. Ce que nous découpons, nous le retrouvons le midi dans le plat principal proposé au self ou à l'étal du magasin de vente. Les professeurs et agents peuvent acheter leur viande, pain, viennoiserie ou pâtisserie directement dans le magasin tenu par les apprentis".

Manon, 15 ans, visite l'espace boulangerie-pâtisserie. Avec sa mère, elle étudie déjà la liste des fournitures pour intégrer en septembre le pôle pâtisserie. Elle souligne : "Je suis en 3e 'découverte professionnelle' au collège Henri-Dunant à Meaux. La semaine dernière  une représentante de la CMA (chambre des Métiers et de l'Artisanat) est venue lors des journées des métiers et nous a informés des portes ouvertes. Je souhaite intégrer un CAP pâtisserie en deux ans".

Manon a pu s'imaginer sortant les baguettes du four à la place de Julie qui prépare son CAP boulangerie en un an.  Adel, déjà titulaire du CAP pâtisserie, déclare, tout en façonnant des viennoiseries : "Après mon CAP  boulangerie, je souhaite intégrer la mention complémentaire proposée dans l'établissement".

La mention complémentaire "chocolatier, glacier, confiseur" met l'eau à la bouche de tous les amateurs de chocolat.

Electro et méca
Au pôle électrotechnique, Florian, en 1re bac pro, et David, en terminale bac pro, réparent un chauffe eau solaire et  inspectent des disjoncteurs tout en échangeant sur leur parcours. Le premier veut intégrer directement le monde du travail après l'examen tandis que le deuxième souhaite poursuivre en BTS à l'IMA. Les deux points de vue illustrent les différentes voies de l'apprentissage en électrotechnique.

Du côté du pôle mécanique, c'était plus bruyant. Comme dans un centre de contrôle automobile, les apprentis avaient les mains plongées dans les moteurs. Cihan, qui vérifie les indications de la valise moteur, déclare : "Je suis en terminale bac pro méca et j'espère intégrer le BTS AVA (après vente automobile) qui a ouvert l'année dernière".

[gallery type="slideshow" size="large" ids="21885,21891,21892,21889,21893,21888,21886,21884,21887,21890,21883"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°27 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.