×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Mitry-Mory ► Les pompiers enseignent les gestes qui sauvent

Les pompiers ont proposé une formation aux gestes de premier secours. La journée "PSC1" s'est déroulée à la caserne de Mitry-Mory, sous la houlette du sergent Romuald Estéves, dimanche 28 février.

Afin d’acquérir les bons réflexes qui peuvent sauver une vie, une dizaine de civils volontaires ont suivi une formation PSC1 (Prévention et secours civique de niveau 1) d’une journée, à la caserne de Mitry-Mory, dimanche 28 février. Tableau noir, instructions, questions et réponses suivies de mises en situation ont animé la journée. Le sergent Romuald Estéves déclare : « Nous réalisons une vingtaine de formations par an. Le but est de former le maximum de civils au secourisme, avec des gestes relativement simples. Par exemple, il s'agit de bien réagir quand on arrive sur les lieux d’un accident de la route avec une personne à terre. Le premier geste est pour soi : mettre son gilet jaune de sécurité. Ensuite il faut baliser le lieu de l’accident et sécuriser la personne, appeler les secours en indiquant le maximum de détails et ne pas s’exposer au danger que représentent les autres voitures qui passent. Suivre une formation PSC1 est à la portée de tout un chacun désirant apprendre les gestes qui sauvent. Un proche qui fait un malaise, un accident de la vie, un départ de feu à la maison… tout peut arriver et pour agir, il faut avoir les bons réflexes ".

La formation PSC1 dure sept heures durant lesquelles les élèves voient, étape par étape, les bons gestes à accomplir. Certaines personnes s’inscrivent à la formation pour des raisons personnelles, d’autres pour des raisons professionnelles.

"Aujourd’hui nous avons en majorité des chauffeurs VTC  (véhicule de transport avec chauffeur) qui veulent acquérir leur carte professionnelle. La formation aux gestes de secours est obligatoire » indique le sergent.

Benoît, Mitryen, est venu accompagné de son ami cycliste avec qui il partage ses randonnées VTT : « Nous nous sommes inscrits à la formation, car j’ai eu un accident de VTT dans lequel j'ai perdu connaissance. Mon ami a alerté les secours, ces derniers ont mis du temps à nous trouver dans la campagne. Heureusement, je suis revenu à moi, malgré tout un peu sonné. Nous avons décidé de nous former aux premiers secours au cas où une autre chute se produirait ».

Les inscriptions se font auprès de l’Union des sapeurs pompiers du département. On peut aussi s’adresser à la caserne la plus proche de chez soi. La formation d'une journée est ouverte à tous, à partir de 10 ans, et ne nécessite aucune formation préalable. Les sessions sont payantes : les frais d'inscription servent à l'achat du matériel et de la documentation pédagogique, et à la rémunération des formateurs.

Quelques chiffres
93 unions départementales agréées en 2014, via la fédération, pour l’enseignement du PSC1.

100 000 personnes formées chaque année au PSC1*.

8 500 sessions organisées par an par le réseau fédéral**.

7 000 moniteurs et instructeurs sapeurs pompiers au PSC1**.

*  Données 2014

** Données 2012

[gallery type="slideshow" size="large" ids="20364,20363"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°28 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.