Plaines et monts de France ► Les 20 restants ont élu leurs dirigeants

La nouvelle Plaines et monts de France a élu ses dirigeants : un nouveau président et six vice-présidents, lundi 15 février. La communauté de communes n'en compte plus que 20 au lieu de 37, le Conseil d'Etat n'ayant pas donné suite à la demande de non démantèlement.

Lundi, les maires et délégués se sont rassemblés, toujours au même siège de Dammartin-en-Goële, bien que la ville soit partie dans la communauté d'agglomération du Val-d'Oise, Roissy Porte de France (Carpf) avec 16 autres. Les élus seine-et-marnais attendent cependant toujours la décision du Conseil constitutionnel qui ne devrait intervenir que dans plusieurs semaines, peut-être en mars.

En attendant, il faut bien que les 20 laissés pour compte s'organisent, et si les élections ont pu avoir lieu, lundi, il va aussi falloir répondre aux impératifs de fonctionnement malgré l'amputation de 90 % du budget, de même qu'une partie des communes les plus riches.

Le nouveau président, Jean-Louis Durand, maire de Marchémoret, indique : "Avec un budget terriblement réduit, le situation ne pourra être que provisoire. J'aurais préféré être élu dans d'autres circonstances. Les choses ne sont pas réjouissantes et il y a encore, par exemple, des entreprises qui ont effectué des travaux sous la commande de la CCPMF à 37 et qui ne sont pas encore payées à cause des coupes sombres dans le budget".

Les élus de Plaines et monts de France pensent qu'ils ne pourront pas tenir ainsi seuls et qu'ils vont devoir se raccorder à une autre interco pour survivre. Ils pourraient bien se rallier aux Monts de la Goële (Saint-Soupplets, Monthyon, Forfry et Gesvres-le-Chapitre), trop petits pour demeurer isolés. La décision préfectorale dans ce sens serait en attente.

Les vice-présidents
Christian Marchandeau, maire d'Annet-sur-Marne, 1er vice-président, chargé des finances et du développement numérique.

Martine Florençon, maire d'Iverny, 2e vice-président, chargée de la vie locale, de l'emploi et de la communication.

Jean-Benoît Pinturier, maire de Saint-Pathus, 3e vice-président, chargé de la petite enfance.

Yannick Urbaniak, maire de Nantouillet, 4e vice-président, chargé de l'eau, de l'assainissement et des bâtiments.

Xavier Ferreira, maire de Charny, 5e vice-président, chargé du développement économique et du territoire.

Alfred Stadler, maire de Saint-Mesmes, 6e vice-président, chargé de l'environnement et du traitement des déchets.

 

[gallery type="slideshow" size="large" ids="19750,19747,19749"]

 

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°40 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top