Moussy-le-Neuf ►La municipalité parie sur les commerces

Les commerces ne fermeront pas et les murs ne seront pas transformés en logements... La municipalité de Moussy-le-Neuf a acheté deux ensembles composés de plusieurs locaux pour un usage commercial. La décision de la mairie va donner un coup de boost au village qui, déjà doté de quelques commerces, s'était repomponné avec son marché hebdomadaire mis en place l'année dernière. Une fois de plus, la commune parie sur les commerces et les activités diverses comme la santé. Le maire, Bernard Rigault, oriente ses choix en fonction d'une politique budgétaire qui va de l'avant et plus particulièrement dans le but de proposer plus de services à ses administrés.

La mairie suit la même voie depuis trente ans : « Le café-restaurant existe depuis vingt ans. L’Union commerciale a fermé et a laissé place à une auto-école et, sur le même principe, une fleuriste et un cabinet de dentiste se sont installés. Deux classes désaffectées ont été rénovées et transformées pour accueillir La Poste et deux cabinets médicaux.

En 2015, afin de restructurer le centre-bourg, nous avons acheté deux cellules commerciales et une troisième est en cours de négociation avec exactement le même objectif » explique le maire.

Concernant l’investissement communal, un cabinet de kinésithérapeute, des infirmiers, un ostéopathe et un orthophoniste occupent déjà les lieux. Une autre partie est un investissement privé : « Une cellule va accueillir un coiffeur et les travaux dans la dernière partie viennent de se terminer également » explique l’élu. « Dans la section privée également, une cellule accueille déjà La Factory avec le bowling".

Sur la dizaine d'autres emplacements, huit sont prêts également à recevoir leurs occupants. Parmi les deux locaux restants, l’un est loué à un cabinet de soins esthétiques qui tourne déjà et l'autre va accueillir prochainement une crêperie.

"Il faudra décider de l'affectation pour les huit cellules encore inoccupées » continue Claude Brel, directeur général des services.

Dans le centre-bourg, les travaux avancent également. Le parking qui peut accueillir trente voitures est prêt. Il reste à détruire un vieux bâtiment qui n’est plus aux normes afin de le réaffecter.

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="9008,9009,9010"]

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.