Chelles ► Au rucher, les abeilles reprennent leur travail après une épidémie

Il n'y a pas eu de récolte cette année au rucher pédagogique de Chelles, situé sur la Montagne, ou si peu, juste assez pour nourrir les locataires ailées. En temps normal, une ruche composée de 70 000 à 80 000 individus peut produire environ 30 kg de miel.

La raison est une épidémie de loque européenne, une maladie du couvain qui a décimé la quasi-totalité des abeilles. Heureusement, les survivantes ont très vite repris le travail et dimanche 5 juillet, pour la visite organisée, les enfants qui ont emmené leurs parents ont pu voir ou redécouvrir le travail de ces ouvrières zélées. "Beaucoup sont déjà venus avec leur école. Maintenant ils viennent en famille" explique Jacques Dumand, le président de l'association "La luciole vairoise".

Serge, apiculteur, est venu de Montry pour expliquer aux visiteurs qui défilent dans le petit chalet, quelques différences entre une guêpe et une abeille : "La première est carnivore et ne laisse pas son dard lorsqu'elle pique. La seconde est végétarienne et meurt l'abdomen déchiré en laissant son dard".

Le miel utilisé pour la démonstration vient de quatre autres ruches de l'association de  Montévrain.

Publié dansVie locale

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

La newsletter : s'abonner

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°42 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top