Chômage ► Les derniers chiffres donnent le vertige

POLITIQUE ET SOCIÉTÉ -

Les chiffres du chômage disent que le nombre de demandeurs d'emploi s'accroît en moyenne de 9 000 par mois. En réalité, ceux-là ne concernent que la fameuse "catégorie A", celle qui comprend les demandeurs d'emploi qui doivent faire des actions positives et qui sont totalement sans emploi...

Car il y a les autres, ceux qui ont exercé une activité d'au plus 78 heures dans le mois, ceux qui ont travaillé plus de 78 heures, ceux qui sont en stage ou en formation, en maladie, ceux qui sont en contrats aidés... (voir les détails ici)

En fait, on peut faire dire ce qu'on veut aux chiffres en éliminant l'une ou l'autre des catégories. Chaque classe politique ou ministère a sa façon d'intégrer les chiffres dans ses calculs et surtout dans ses discours (il n'y a pas que pour le chômage...).

Les attentats de Paris le 13 novembre ont presque fait oublier aux Français le marasme économique.

Si l'on en croit malgré tout les derniers recensements du chômage et les statistiques publiées le 26 novembre par Pôle Emploi et par le ministère du travail, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a atteint près de 3,59 millions en métropole, soit une augmentation de 42 000 en un mois.

Une augmentation de 3,7 %, c'est moins bien qu'un bug technique
Il semblerait que pour faire baisser les chiffres de l'index "chômage", il faille un bug dans les relances par SMS des inscrits à Pôle emploi, comme en 2013. Ce mois-là, en août, la France avait tout à coup cru à un horizon plus bleu. Le président Hollande avait arrêté de retenir sa respiration et quasiment poussé un "ouf" de soulagement. Oui mais voilà, ce n'était qu'un bug et le mois suivant, après la forte baisse, les relances par SMS fonctionnant cette fois comme prévu, un rebond évidemment "hors norme" avait replongé les espoirs dans le gouffre de la morosité avec ses + 50 600.

La France doit dorénavant faire avec ses quelques 3, 851 millions de chômeurs. Ils ont augmenté de 3,7 % en un an.

Toutes catégorie confondues, on arrive quand même à 5,436 millions de chômeurs dans l'hexagone. C'est un nouveau record dont François Hollande et sa famille politique se seraient certainement passés tandis qu'on approche du premier tour des élections régionales (on votera dimanche 6 décembre).

Le ministre du travail, Myriam El Khomri a déclaré que "ces chiffres ne sont pas satisfaisants".

C'est le moins qu'on puisse dire...

Alors, on (les gouvernements) tente de se glorifier de chiffres à la baisse en ramenant les statistiques de façon moins ample, en observant à la loupe, et oui, on finit par trouver une bonne nouvelle, pour les moins de 25 ans dont les effectifs sont "restés stables en octobre". Tant pis pour ceux qui sont encore dans les chiffres stables.

 

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°25 - Avril 2020
 
 

Le mensuel n°25 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.