Villiers-sur-Morin ► Treize élus du conseil municipal veulent le retrait des délégations du maire

Villiers-sur-Morin ► Treize élus du conseil municipal veulent le retrait des délégations du maire

 Communiqué de treize élus du conseil muncipal, vendredi 11 novembre - 

Treize élus du conseil municipal veulent le retrait des délégations du maire. Décidément dans la Vallée du Morin, les situations inédites se reproduisent… 

Jeudi 10 novembre, le maire, Agnès Audoux a reçu par lettre recommandée, un courrier signé par treize élus, demandant de convoquer le conseil municipal, dans un délai maximal de 30 jours à réception, en vertu de l’article L. 2121-9 du CGCT. L’ordre du jour que les élus demandent à inscrire est le suivant : retrait de l’ensemble des délégations accordées au Maire par délibération du 3 juillet 2020.

Le courrier a aussi été envoyé au préfet Monsieur Lionel Beffre.

Les délégations du conseil municipal au maire permettent d’éviter des réunions trop régulières de l’assemblée délibérante, afin de ne pas alourdir le processus décisionnel et l’action de la commune. En application de l’article L. 2122-23 du CGCT, le maire doit rendre compte des décisions qu’il prend dans le cadre des délégations qui lui ont été consenties à chaque réunion obligatoire du conseil municipal, ou une fois tous les trimestres.

Les treize élus signataires motivent leur décision en l’absence répétée de communication sur des sujets importants sur la ville et notamment sur plusieurs projets d'urbanisme.

Les treize élus ne souhaitent plus être associés à des décisions qui n’ont pas donné lieu à discussions, et ils dénoncent une gestion autoritaire du maire depuis le début du mandat.

De plus les relations sous tension et les injonctions en public avec certains élus deviennent insoutenables et ralentissent le traitement de dossiers.

La situation rare révèle un malaise grandissant au sein du conseil municipal de Villiers-sur-Morin. Et si depuis plusieurs mois les tensions étaient palpables lors des conseils, la demande indique désormais, que la confiance en le maire est mise à mal par treize élus, sur les dix-neuf élus que compte la ville. Il faudra attendre la convocation du conseil municipal pour connaître l’issue de la requête.

 

Publié dansLes communiqués

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Météo

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Lire les mensuels

Go to top