Seine-et-Marne ► L'évêque de Meaux : " Je vous invite à prier pour la France, son unité, son espérance et sa fraternité"

Seine-et-Marne ► L'évêque de Meaux : " Je vous invite à prier pour la France, son unité, son espérance et sa fraternité"

 

Communiqué de Jean-Yves Nahmias, évêque de Meaux, vendredi 30 octobre -

Chers amis, nous sommes tous bouleversés. La crise sanitaire, le confinement, l’inquiétude ambiante, les attentats dans la basilique de Nice nous plongent dans une sidération collective.

L’espérance et la foi nous appellent à vivre ce moment dans la prière, la confiance et la fraternité. Notre fraternité et notre vie communautaire doivent être vivifiées pour nous relever. Soyez assurés de ma profonde compassion. Comme vous, je vis ces moments difficiles.

Le pape François nous exhorte, dans sa dernière encyclique, au cœur de notre actualité, à chercher et à entretenir la fraternité : « La fraternité n’est pas que le résultat des conditions de respect des libertés individuelles, ni même d’une certaine équité observée. Bien qu’il s’agisse de présupposés qui la rendent possible, ceux-ci ne suffisent pas pour qu’elle émerge comme un résultat immanquable. La fraternité a quelque chose de positif à offrir à la liberté et à l’égalité. » (Frattelli Tutti, n°103)

Dans la confiance, je vous invite à prier pour la France, son unité, son espérance et sa fraternité. Nous pouvons prier en famille ou encore offrir des intentions de messe pour notre pays, les défunts et leurs proches. 

J’invite tous les catholiques à se rendre dans les églises proches de chez eux (en respectant les règles imposées) pour allumer des cierges et prier pour notre pays. Les églises sont des lieux de prière, de paix et de consolation. J’invite aussi les catholiques de Seine-et-Marne à se rendre nombreux aux messes de la Toussaint dimanche, pour montrer notre unité et notre espérance dans un monde meilleur. 

La Toussaint est un moment de prière et d’espérance pour tous les vivants, où nous rendons grâce pour tous les hommes et toutes les femmes qui ont choisi la suite du Christ comme moyen de transformer le monde, nous les appelons les saints. 

Comme vous le savez, ce dimanche je célébrerai la messe de la Toussaint en priant particulièrement pour les défunts disparus durant la pandémie. Leurs noms seront cités pendant la célébration qui sera diffusée en direct depuis la cathédrale sur la chaîne YouTube du diocèse. 

Un passage de l’Écriture me revient en mémoire : « Comme Jésus montait dans la barque, ses disciples le suivirent. Et voici que la mer devint tellement agitée que la barque était recouverte par les vagues. Mais lui dormait. Les disciples s’approchèrent et le réveillèrent en disant : « Seigneur, sauve-nous ! Nous sommes perdus. » Mais il leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs, hommes de peu de foi ? » Alors, Jésus, debout, menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme. » (Mt 8, 23-26). A notre tour, ne soyons pas craintifs et ayons foi au Christ, le vainqueur de la mort ! 

 

Dernière modification le dimanche, 01/11/2020

Publié dansLes communiqués

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°31 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top