Meaux ► André Moukhine-Fortier : "On veut nous empêcher de parler"

Meaux ► André Moukhine-Fortier : "On veut nous empêcher de parler"

 

Communiqué d'André Moukhine-Fortier, conseiller municipal et communautaire de Meaux, lundi 22 juin - 

Le conseil municipal du 12 juin a voté le règlement intérieur, un document important qui régule la vie démocratique de cette assemblée. Nous avons voté contre. Pourquoi ?

En comparant ce nouveau règlement et les anciennes versions, nous avons constaté à notre grande surprise que l'article 22 avait été amputé et largement remanié (cf. documents ci-joints)

D'une part, la conférence dite des présidents, qui réunit avant chaque conseil le maire et les responsables des groupes d'opposition, a carrément disparu. Cette conférence permettait un dialogue direct, hors micro et souvent réglait bien des problèmes en quelques minutes.

D'autre part, le temps de parole accordé aux conseillers dits d'opposition qui a toujours été de dix minutes est réduit brutalement à cinq minutes.

Après avoir tenté de nous faire disparaître du trombinoscope officiel de la mairie, après vouloir éliminer Valentine Rousseau par un recours auprès du tribunal administratif, une méthode d'un autre temps, d'un autre monde... on veut nous empêcher de parler, on veut nous bâillonner, en 2020, à Meaux !. 

C'est loupé !  Nous sommes intervenus sur les quarante-cinq dossiers à l'ordre du jour, durant trois heures, sans esprit partisan, et nous continuerons à le faire en toute indépendance avec un seul objectif : Meaux et les Meldois.

 

 

Dernière modification le vendredi, 26/06/2020

Publié dansLes communiqués

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°27 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.