Lagny-sur-Marne ► Objectif Lagny met en garde sur l'avenir du conservatoire

Lagny-sur-Marne ► Objectif Lagny met en garde sur l'avenir du conservatoire

 

Communiqué du groupe Objectif Lagny, mercredi 17 juin -

Notre conservatoire, se situant face au parking Foch à Lagny-sur-Marne, est un conservatoire familial. Or, nous avons appris avec stupéfaction que lors du bureau communautaire de Marne-et-Gondoire du 8 juin, la poignée de membres avait décidé en catimini de supprimer les cours individuels aux plus de 25 ans ainsi que les tarifs familles.

Nous venons aussi de découvrir que la capacité d’accueil des enfants serait durement impactée par la réduction des heures aux enseignants contractuels.

Lors du conseil communautaire du lundi 15 juin, notre représentant élu, Michael Lopez, est intervenu pour dénoncer cette décision déplorable et non démocratique puisque non soumise au conseil communautaire.

Concernant les adultes tout d’abord, il faut savoir qu’environ 25% de la fréquentation est constituée par des adultes. Transformer ainsi la pratique musicale est donc contre-productif pour plusieurs raisons :

  • Pour les adultes qui souhaiteraient débuter un instrument, envisager des débuts en cours collectif, avec des niveaux différents, est bien plus dissuasif que de démarrer avec un professeur de musique dédié.
  • Cette décision est d’autre part négative pour les musiciens adultes souhaitant poursuivre leurs formations, puisque le cadre de celles-ci sera modifié dès la rentrée de septembre. En effet, chaque adulte passerait d’une formule « 1 cours individuel + 3 cours collectifs + formation musicale » à seulement « 3 cours collectifs ».
  • La qualité de la formation pour chaque musicien adulte s’en trouvera altérée, non pas du fait des enseignants, mais de par la dilution de l’enseignement entre les différents élèves.

C’est donc le risque d’un départ de familles entières qu’il faut prendre en considération. Une des raisons expliquées par mail aux élèves étant la crise sanitaire, il est plutôt contradictoire de privilégier des cours collectifs.

Question tarif, nous donnons un exemple concret induit par la suppression des tarifs familles : avant cette décision, un adulte pratiquant la musique avec deux de ses enfants s’acquittait d’une cotisation globale de 950 € / an ; suite à cette décision, la cotisation globale devrait passer à 1030 € / an. Non seulement donc, pour les parents, il s’agit là d’une approche qualitative amoindrie par le passage de cours individuels à des cours collectifs, mais aussi d’une facture qui augmente.

Concernant les enfants ensuite, nous apprenons que les enfants risquent fortement d’être impactés par des décisions associées. En effet, les heures assurées par les enseignants en CDD ne seront pas renouvelées lorsque les enfants concernés arrêtent la musique. Ainsi le nombre d’élèves enfants va diminuer puisque les enseignants titulaires ne seront pas en capacité de récupérer toutes ces heures.

C’est, contrairement à la soi-disant priorité donnée aux enfants affichée par monsieur Michel (président de Marne-et-Gondoire et maire de Lagny), le risque de voir moins d’enfants fréquenter le conservatoire. Nous dénonçons fermement cette volonté à peine déguisée.

Concernant les enseignants contractuels enfin, il est évident que par ricochets, la volonté est de les pousser vers la sortie. En effet, leur nombre d’heures va aller en diminuant de manière importante et ceux-ci devront faire des choix pour continuer à vivre décemment de leur activité professionnelle. Il y a fort à parier que plusieurs d’entre eux décident de ne plus y exercer.

Ce conservatoire est une véritable chance culturelle, un vecteur de lien social important et composé de musiciens participant activement à la vie de Lagny par des spectacles, animations liées aux écoles et autres. Au-delà de l’aspect économique, c’est bien de l’avenir du conservatoire public dont il s’agit. La volonté des décideurs semble malheureusement s’être orientée vers la fin annoncée de notre conservatoire et parallèlement le développement d’écoles de musique privées qui ne pratiqueraient pas du tout les mêmes tarifs pour les familles.

Objectif Lagny dénonce aussi bien la forme que le fond de cette décision et met en garde les habitants de Marne-et-Gondoire et de Lagny-sur-Marne en particulier sur l’avenir de notre conservatoire. Nous appelons à une réaction et mobilisation forte des parents contre cette décision catastrophique, purement politique et non démocratique, afin que les décideurs du bureau communautaire qui ont pris cette décision entre eux fassent machine arrière.

 

 

Dernière modification le vendredi, 19/06/2020

Publié dansLes communiqués

1 Commentaire

  • ESPOSITO Françoise

    Posté par ESPOSITO Françoise

    dimanche, 21/06/2020

    c'est une décision scandaleuse. Il ne faut pas brader l'exigence d'une culture musicale par mesure d'économie. Ce sont des choix politiques. Les conservatoires forment potentiellement les futurs professeurs et concertistes. En aucun cas un conservatoire ne doit se tranformer en MJC ou "association". C'est une autre démarche que de fréquenter ces types d'établissements, c'est un autre choix, tout aussi respectable.
    La transmission de la pratique d'un instrument ne peut en aucun cas se passer du cours individuel.

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°27 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.