Roissy Pays de France ► Accueil des enfants de personnels prioritaires : six maires s'adressent à l'inspection académique

Roissy Pays de France ► Accueil des enfants de personnels prioritaires : six maires s'adressent à l'inspection académique

 

Communiqué commun des maires d'Othis, Mitry-Mory, Dammartin-en-Goële, Saint-Mard, Le Mesnil-Amelot et Longperrier, jeudi 7 mai - 

Madame la directrice académique des services de l’Education nationale de Seine-et-Marne, sans méconnaître les enjeux économiques et sociaux, nous avons, en tant que maires, décidé de ne pas mettre à disposition les moyens municipaux permettant la réouverture de nos écoles le 11 mai prochain, parce que les conditions sanitaires pour garantir la santé de tous les élèves comme des personnels ne seraient pas réunies.

Or, nous venons d’apprendre, de manière brutale et tout à fait officieuse que, parce que les écoles de nos villes ne seraient pas ré-ouvertes intégralement, les enfants de personnels prioritaires n’y seraient plus accueillis, et qu’aucun enseignant ne serait disponible pour assurer l’éducation de ces enfants. Et les raisons invoquées, là encore officieusement, ne nous apparaissent pas clairement.

Nos villes, pendant le confinement, ont tout mis en place pour pouvoir accueillir ces enfants de personnels prioritaires. Pourquoi en serait-il autrement le 11 mai ?

Pourquoi nous est-il indiqué que les enseignants ne pourraient plus le faire, contrairement à ce qui a été le cas pendant deux mois ?

Pourquoi est-il sous-entendu que cela serait la conséquence de notre décision de ne pas favoriser l’ouverture générale et ce, alors que notre volonté vise à protéger la population ?

N’est-ce pas plutôt parce qu’il est impossible, au vu des personnels disponibles dans l’Education nationale, d’assurer l’ouverture de toutes les classes déjà prévues ?

Mais surtout, le plus important et l’essentiel : qu’en sera-t-il des enfants des personnels prioritaires de nos villes ? Pourront-ils être accueillis et où, afin que leurs parents puissent assurer les missions essentielles de notre République dans ce contexte tout à fait particulier ? Notamment les personnels soignants, qui vont devoir être de nouveau disponibles pour accompagner les éventuels malades à venir lors du déconfinement ?

Madame la directrice académique, nos services doivent travailler étroitement et de manière conjointe pour assurer la sécurité et la santé de l’ensemble de nos concitoyens. Aussi, nous vous remercions de bien vouloir nous indiquer où et sous quelles modalités les enfants desdits personnels seront accueillis dans moins d’une semaine.

Bernard Corneille, maire d’Othis et conseiller départemental, Charlotte Blandiot-Faride, maire de Mitry-Mory, Michel Dutruge, maire de Dammartin-en-Goële, Daniel Dometz, maire Saint-Mard, Alain Aubry, maire du Mesnil-Amelot , Michel Mouton, maire de Longperrier

 

 

Dernière modification le vendredi, 08/05/2020

Publié dansLes communiqués

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Le mensuel n°26 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.