×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Seine-et-Marne ► Franck Rolland : "Pour une sortie réussie du confinement, le vélo fait partie de la solution"

Seine-et-Marne ► Franck Rolland : "Pour une sortie réussie du confinement, le vélo fait partie de la solution"

Communiqué de Franck Roland, conseiller municipal EELV à Villeparisis, lundi 4 mai - 

Monsieur le président du Conseil départemental de Seine-et-Marne, nous sommes de simples citoyens désireux de voir la pratique du vélo au quotidien en toute sécurité se développer dans notre département.

Nous souhaitons attirer votre attention sur l'intérêt dans le cadre de la préparation de la sortie du confinement du 11 mai de créer dans ce cadre des "pistes cyclables temporaires" ou tout autre aménagement adapté à nos territoires périurbains / ruraux, à l'exemple de nombreux départements et communes pour développer les déplacements sécurisés à vélo en complément des transports en commun existants ou du covoiturage, dont les limites sont évidentes en matière sanitaire, notamment de distanciation sociale.

La Région Île-de-France souhaite aussi s'engager dans ce domaine ainsi que le Club des villes cyclables.

http://www.villes-cyclables.org/modules/kameleon/upload/newsletter_du_club_villes_cyclables-communique_30-04-20.pdf

Cette expérimentation est préconisée par Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologiste et ancien ministre des Transports du gouvernement qui a demandé au Club des villes cyclables de coordonner les initiatives des collectivités territoriales en matière de vélo pour la période de sortie du confinement.

Ces « aménagements temporaires », ou « expérimentaux » sont l’occasion de tester en vrai et en urgence un projet, et de l’améliorer avant réalisation définitive. 

Sous le nom d’ « urbanisme tactique » est aussi proposé d’expérimenter, avec les moyens les plus simples, de nouveaux aménagements plus adaptés à son territoire d’intervention.

L’idée générale est de profiter de la très forte baisse du trafic automobile pour récupérer une partie de l’espace ainsi libéré, et d'amener de nouveaux cyclistes à découvrir - à cette période favorable sur le plan climatique - une autre façon de se rendre au travail. .
  
Nous avons établi un début de liste non exhaustive de propositions sur ce thème à ce jour comme  : 

- créer des pistes/ bandes cyclables temporaires sensiblement utiles pour les collégiens et lycéens. Le matin le bus est très fréquenté alors que le déplacement à  vélo permet une bonne distanciation.

- sécuriser les parcours rassurerait le parents pour laisser leurs enfants se rendre au collège à vélo.

- dégager des itinéraires pour sécuriser l' accès aux écoles et lycées à vélo.

- mettre en place des parkings sécurisés provisoires à la gare SNCF pour les personnes ne souhaitant pas utiliser les bus pour se rendre à la gare à cette période.

- utiliser  les emplacements de stationnement autos sensiblement sous utilisés actuellement  pour la création de ces pistes cyclables temporaires.

- s’inspirer des nombreuses initiatives mises en place dans d'autres communes et départements.

Nous rappelons que le vélo a été un thème très présent dans tous les programmes lors de la campagne des élections municipales montrant ainsi une certaine unanimité à développer  ce type de transport à travers tout le département .

Il sera primordial de continuer de promouvoir ce moyen de transport actif au-delà de cette période de déconfinement.

Le vélo ne présente que des bénéfices pour la population, pour l'individu lui-même mais aussi pour ceux qui l'entourent : rapide, léger, économique, faible emprise sur l'espace public, non polluant, efficace contre la sédentarité, facile à coupler avec d'autres moyens de transport… Le vélo, d'un point de vue sociétal, n'apporte que des bénéfices. Il est aussi un outil pour lutter contre le dérèglement climatique , réduire la pollution et faire des économies. Il appartient au département de faire en sorte de favoriser avec force cette mobilité active. De faire de cette situation transitoire une opportunité unique pour accompagner la population et la convertir à tous les modes actifs sans négliger les piétons. 

Nous souhaiterions dès lors que le Conseil départemental en lien notamment avec les intercommunalites puisse œuvrer à la mise en place de ces pistes cyclables «  temporaires » et au delà, d'actions en faveur de la pratique du vélo au quotidien en toute sécurité.

Nous nous tenons à votre disposition et celle de vos services pour collaborer au développement de ces projets en particuliers au sein d’un groupe de travail 77 qui pourrait rassembler différents acteurs de cette thématique vélo. Tout ceci pourrait s’inscrire dans la perspective plus globale d’un schéma vélo pour notre département.

Dans l’attente d’une réponse favorable à notre demande et restant à votre disposition pour un échange, veuillez recevoir M. le président du Conseil départemental de Seine-et-Marne, nos salutations les plus distinguées.

 

 

Dernière modification le mardi, 05/05/2020

Publié dansLes communiqués

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Le mensuel n°26 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.