Imprimer cette page

Seine-et-Marne ► Le député Parigi "regrette" l’explication donnée par l’exécutif pour justifier le report de la privatisation d'ADP

Seine-et-Marne ► Le député Parigi "regrette" l’explication donnée par l’exécutif pour justifier le report de la privatisation d'ADP

 

Communiqué du député Jean-François Parigi, mercredi 11 mars -

Jean-François Parigi se réjouit du report de la privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP) annoncé par le gouvernement, ce mercredi. Il regrette toutefois l’explication donnée par l’exécutif pour justifier cette décision.

Le député de la 6e circonscription de Seine-et-Marne estime qu’il est inadmissible que le gouvernement utilise l’instabilité boursière pour annuler cette opération qui était vouée à l’échec.

Jean-François Parigi ajoute que plus d’un million de Français ont sollicité un référendum sur ce sujet, il y avait donc un véritable rejet populaire à la privatisation du Groupe ADP, même si les 4,7 millions de signatures n’avaient pas été récoltées pour déclencher la procédure du référendum d’initiative partagée.

Jean-François Parigi considère que le gouvernement a préféré plier face au marché financier plutôt qu’à la volonté populaire, rappelant que le président de la République souhaitait baisser le seuil de déclenchement de la procédure du RIP à 1 million de signatures.

Fervent opposant à cette privatisation, Jean-François Parigi avait notamment alerté tous les présidents d’aéroclubs franciliens sur les conséquences de cette privatisation. Le député avait également interpellé le ministre de l'Economie et des Finances, et mobilisé les maires de Seine-et-Marne s’inquiétant du devenir des emprises foncières du groupe ADP sur l’aménagement du territoire seine-et-marnais.

 

 

Dernière modification le vendredi, 13/03/2020

Publié dansLes communiqués