Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Où trouver la version papier

Présentation1 1

Claye-Souilly ► Municipales : la liste Claye-Souilly demain n'a pas besoin du soutien d’un parti politique

Claye-Souilly ► Municipales : la liste Claye-Souilly demain n'a pas besoin du soutien d’un parti politique

Communiqué de Jean-Luc Servières, tête de liste de Claye-Souilly Demain, lundi 9 mars - 

Depuis plusieurs mois, l’équipe de Claye-Souilly Demain s’attache à bâtir un projet municipal en s’appuyant sur la proximité et les échanges avec les habitants. Notre ambition est d’être au plus près des préoccupations des Clayoises et des Clayois.

Notre équipe, alliant élus d’expérience, représentants de la vie locale et associative, habitants de tous les quartiers de Claye-Souilly, est pleine de bon sens, d’humilité et d’ambition pour notre ville. Ses membres sont disponibles, ouverts et prêts à travailler avec toutes les bonnes volontés, sans aucun parti pris. C’est l’essence même de notre liste. Elle regroupe ainsi des personnes aux opinions différentes. C’est ce qui fait sa force. Pas besoin pour elle de faire appel au soutien d’hommes politiques à la carrière nationale. Inutile non plus d’avoir le soutien d’un parti politique. Elle s’est constituée avec les Clayois et pour les Clayois.

Monsieur Albarello affirme à la presse que je suis soutenu par un parti politique, le parti LREM (La République en marche). Je me vois donc dans l’obligation de répondre à cette déclaration mensongère.

Monsieur Albarello, homme politique aguerri, n’a visiblement pas compris la différence entre une étiquette et une nuance.

L’étiquette est librement choisie par un candidat tête de liste. En l’occurrence, la liste Claye-Souilly Demain que j’ai l’honneur de mener est « Sans Étiquette ».

La nuance politique étant obligatoire pour les communes de plus de 3 500 habitants, le curseur a été placé au centre en raison des sensibilités des uns et des autres.

Le Conseil d’État a modifié la circulaire initiale d’attribution des nuances politiques. Elle permet aujourd’hui d’attribuer la nuance « Divers centre » à des listes non soutenues par LREM ou un autre parti du centre. Ainsi notre liste « sans étiquette » et non soutenue par un quelconque parti politique a été classifiée LDVC (liste divers centre).

Il est donc temps que le maire de Claye-Souilly reprenne son sérieux et cesse ses fake news. Il en va de la dignité de la fonction qu’il occupe aujourd’hui.

Toute campagne électorale peut avoir deux visages : celui des critiques et des polémiques stériles, méthodes politiciennes d’un autre temps, ou celui des propositions dans le seul intérêt général.

Avec mon équipe, nous sommes résolument tournés vers l’avenir en proposant aux Clayoises et aux Clayois un projet pragmatique et cohérent construit avec eux et pour eux.

 

 

Dernière modification le mardi, 10/03/2020

Publié dansLes communiqués

2 Commentaires

  • Deneuville

    Posté par Deneuville

    mardi, 10/03/2020

    Une réponse claire et précise à une affirmation mensongère, polémique et sans intérêt pour la majorité des clayois ! Il fallait que ce soit dit et que la vérité soit rétablie !
    Emmanuel Deneuville

    Rapporter
  • Varlin Clayois

    Posté par Varlin Clayois

    jeudi, 12/03/2020

    Voici un éclairage du Conseil D'État.

    Jean Luc Servières est tout en nuance . Il pratique l'art de la dentelle électorale. Sans étiquette mais avec un Deneuville et un Mandin sur une même liste, la sienne! Un ancien sarkoziste et un ancien socialo.Macronistes ou tout le moins adoptant le logiciel de la majorité présidentiel


    12. D’autre part, à la 16ème ligne de la grille des nuances des listes figurant à l’annexe 2 de la circulaire, la nuance « Liste divers centre » (LDVC) correspond aux partis et formations politiques suivants : « Liste d’Union entre plusieurs parties dont au moins LREM ou le MODEM. Listes soutenues par la majorité présidentielle sans pour autant être investies par un parti du bloc du centre. Autres listes de sensibilité centriste (dont les dissidents) ».

    13. Il résulte de ces dispositions qu’en principe seule l’investiture par un parti politique, et non son simple soutien, permet d’attribuer une nuance politique à une liste et d’agréger ainsi les résultats obtenus par cette liste à cette nuance. Toutefois, la circulaire fait une exception pour les seules listes qui seront simplement « soutenues » par les partis LREM, le MODEM, l’UDI ou par la « majorité présidentielle », dont les résultats seront comptabilisés dans la nuance « divers centre », alors que le soutien d’un parti de gauche ou d’un parti de droite à une liste ne permet pas, aux termes de la circulaire, de prendre en compte ses résultats au titre respectivement des nuances « divers gauche » et « divers droite ». En l’état de l’instruction, compte tenu de la différence de traitement qui en résulte entre les partis politiques, le moyen tiré de ce que les dispositions précitées du 4ème alinéa du c) du 2 de la circulaire contestée et de la 16ème ligne de l’annexe 2 sont contraires au principe d’égalité est propre à créer un doute sérieux quant à leur légalité.

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Le mensuel n°26 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.