Imprimer cette page

Claye-Souilly ► Municipales : Yves Albarello n'est pas maire pour "satisfaire des ambitions personnelles"

Claye-Souilly ► Municipales : Yves Albarello n'est pas maire pour "satisfaire des ambitions personnelles"

 

Communiqué d'Yves Albarello, maire de Claye-Souilly, candidat aux élections municipales, jeudi 5 mars -

C’est formidable la synergie et la belle humanité qui soudent ceux qui m’ont rejoint. Entre les élus fidèles et les nouveaux venus qui ont exprimé le souhait de s’investir à mes côtés, il existe une cohésion incroyable, malgré les profils et les personnalités différentes.

C’est primordial pour pouvoir travailler en toute sérénité pendant la prochaine mandature, de façon à mettre en place notre programme qui est le fruit d’une réflexion collégiale basée sur l’écoute de nos concitoyens.

Mon premier adjoint de l’époque s’est désolidarisé de mon action depuis plusieurs années, ce qui ne l’a pas empêché de voter toutes les délibérations présentées à tous les conseils municipaux.
Cela semble assez paradoxal de l’entendre critiquer les actions municipales alors qu’il était lui-même à la manœuvre et de constater qu’il reprend à son compte dans son programme de campagne une grande partie des réalisations et projets qui sont de mon initiative. Je fais confiance à la clairvoyance des Clayois qui ne seront pas dupes.

Cette attitude vaut également pour les trois adjoints qui sont sortis du bois tardivement, avec une mention particulière pour l’adjoint à l’urbanisme qui avait la délégation de signature de tous les permis de construire sur Claye-Souilly depuis 2014 et qui aujourd’hui dénigre lui-même ce qu’il a fait.

La sincérité ne semble pas être une de qualités premières de Jean-Luc Servières et de ses proches alliés. Ainsi, les électeurs, et même certains de leurs colistiers, pourront s’étonner d’apprendre que sa liste étiquetée LDVC (Liste Divers Centre) est une liste soutenue, sans être investie, par LREM.

Je suis maire pour ma ville et le bien-être de ses habitants, pas pour satisfaire des ambitions personnelles. J’ai fait le choix de consacrer tout mon temps et toute mon énergie à Claye-Souilly. Je peux me le permettre d’autant que je n’exerce plus aucune activité professionnelle qui pourrait entraver une disponibilité essentielle à cette fonction.

Être maire ne s’improvise pas. C’est une fonction qui demande un investissement quotidien et qui nécessite une solide connaissance des dossiers, une expertise et des compétences. 

Bilan-programme ici

 

 

Dernière modification le vendredi, 06/03/2020

Publié dansLes communiqués