Saint-Thibault-des-Vignes ► Christian Plumard : "Une réelle solidité du mode de fonctionnement de la majorité municipale"

Saint-Thibault-des-Vignes ► Christian Plumard : "Une réelle solidité du mode de fonctionnement de la majorité municipale"

 

Communiqué de Christian Plumard, 1er adjoint au maire, vendredi 13 décembre - 

L'approche des élections municipales apporte dans la majorité des communes des velléités diverses, qui se concrétisent par des dissidences, ou bien par des démissions. La liste majoritaire du conseil municipal de Saint-Thibault-des-Vignes n'échappe pas à cette "règle naturelle" de fin de mandat, synonyme de démocratie locale.

Pour fustiger cette contre-vérité évoquée dans l'article de Magjournal 77 du 3 décembre par Monsieur Vérona, tête de liste "Saint-Thibault Autrement", il faut noter que la liste majoritaire actuelle du maire est toujours composée de vingt-deux conseillers, ce qui au regard de certaines communes, et aux dires de monsieur Vérona, n'est aucunement une fissure, mais, a contrario, synonyme d'une réelle solidité du mode de fonctionnement de la majorité municipale.

Sur le plan de l'urbanisme, les projets d'habitat en cours répondent essentiellement à des besoins vis à vis des jeunes de la commune qui veulent y rester ou y revenir et nos "anciens" qui souhaitent des modes d’habitat adaptés à leurs âges.

En outre, les projets s'inscrivent dans le cadre du plan local de l'habitat, pour lequel la commune a des obligations de construction de logements. Il est très inquiétant pour les Théobaldiens que Monsieur Vérona, élu depuis de très longues années avec le maire actuel, ignore à un tel niveau les obligations d'urbanisme qui sont les nôtres au regard de ce PLH, porté par la communauté d'agglomération de Marne et Gondoire.

Les projets d'aménagements immobiliers sont toujours élaborés en concertation directe avec les riverains et les acteurs économiques. Monsieur Vérona est d'autant bien placé pour savoir comment sont traités ces types de projets, étant lui même concerné directement en tant que propriétaire par un futur projet immobilier.

Enfin, il ne cesse de porter des jugements fallacieux et de donner des leçons de morale. Il serait souhaitable, comme cela se dit communément, « qu'il balaye devant sa porte ».

 

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 17/12/2019

Publié dansLes communiqués

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°25 - Avril 2020
 
 

Le mensuel n°25 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.