Dammartin-en-Goële ► "Nexity, ça suffit"

Dammartin-en-Goële ► "Nexity, ça suffit"

 

Communiqué de l'association Vivre Dammartin, lundi 2 décembre

Sous une averse neigeuse, de nombreux Dammartinois ont répondu présent à l'invitation de l'association Vivre Dammartin, pour la sauvegarde des espaces boisés de Dammartin, dimanche 1er décembre.

Malgré ce temps hivernal, nous avons reboisé symboliquement les parcelles détruites par l'aménageur Nexity. Cette action a permis aux enfants et aux parents de planter plus de quarante sapins de Noël, fabriqués par les membres de l'association.

Lors de ce moment convivial, avec café chaud et viennoiseries, nous avons échangé avec les Dammartinois sur les problèmes d'urbanisation que rencontre notre ville en continu, depuis la création de la ZAC imposée par l'équipe Papin-Jabut en 2005. La banderole «Nexity ça suffit, des arbres pas du béton » affirme notre détermination et celle du collectif à mettre fin à ce projet écocide.

Plus de mille deux cents pétitionnaires sur www.vivredammartin.fr ont exprimé leur inquiétude face à l'urbanisation chaotique de Dammartin.

La destruction de ces bois ne répond pas à l'urgence climatique d'aujourd'hui et aux attentes des Dammartinois en terme de qualité de vie, de respect de la biodiversité. Elle pourrait laisser place à des conséquences indésirables tels que des ruissellements liés à l'artificialisation des sols et des glissements de terrain potentiels liés à la géologie du sol.

Ce bois n'est pas comme le dit l'ancien maire, « un ancien verger qui a été laissé à l’abandon et a été envahi par la végétation », mais une zone définie comme paysage naturel protégé dans le Plan local d’urbanisme de 2003.

Monsieur le maire, est-il cohérent de laisser détruire ces deux hectares de bois, alors que nous avions en 2014 empêché Bouygues de construire trente-trois logements dans la Corbie ?

Soutenez nos actions et adhérez à notre association.

 

 

 

 

Dernière modification le mardi, 03/12/2019

Publié dans Les communiqués

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.