Seine-et-Marne ► CDG Express : "Il devient plus qu’urgent que les pouvoirs publics agissent dans l’intérêt du territoire"

Communiqué, mercredi 23 janvier

A l'heure où la mise en œuvre du projet du CDG Express mobilise nombre d'élus, le député de la 7ème circonscription de Seine-et-Marne, Rodrigue Kokouendo, rappelle qu'il n’apporte aucune réponse aux problématiques de saturation des réseaux autoroutiers (A1, A3, A104) et à la dégradation continue du fonctionnement du RER B, qu'il s'agisse des gares de Roissy pôle ou Mitry-Claye (retards récurrents, vétusté, sécurité...).

Le CDG Express programmé pour 2024, reliant Paris à l'aéroport Roissy CDG, résulte d’un engagement lié à l’organisation des J.O de 2024 mais ne s'adresse pas aux usagers. Son prix de 24 €, trop onéreux pour une utilisation quotidienne, répond à un besoin ponctuel des déplacements des voyageurs et touristes, il est d'ailleurs financé exclusivement par les exploitants sur fonds propres et par emprunt.

Depuis de nombreuses années, la mobilité et les transports du nord de l’Île-de-France et de la Seine-et-Marne sont l'une des priorités du député, qui s'allie aux élus du territoire, investis dans ce combat prioritaire, afin d'offrir à nos concitoyens un service en adéquation avec l'évolution de leurs besoins (bassin de vie, déplacements, travail en horaires décalés...) et réduire les inégalités flagrantes avec la capitale. Répondre aux attentes du bassin d'emploi signifie prendre en considération que la plateforme aéroportuaire de Roissy CDG constitue un pôle économique conséquent avec plus de 400 000 emplois recensés.

Le député Rodrigue Kokouendo confirme sa volonté de soutenir les actions locales œuvrant à renforcer les transports collectifs publics en améliorant l’existant et en multipliant les lignes, afin de limiter l'usage de l'automobile et réduire les déplacements inutiles et en privilégiant la mutualisation des moyens de déplacement tout en renforçant les modes de circulation alternatifs. Le développement de la région, qui se poursuit notamment avec les projets de construction du Terminal T4 ou de la Ligne 17 du Grand Paris Express, ne peut se voir entravé par le manque de transports et de mobilité.

Il devient plus qu’urgent que les pouvoirs publics agissent dans l’intérêt du territoire en privilégiant l’essentiel.

L’impact des nuisances supplémentaires provoquées par le chantier du CDG Express doit être rapidement évalué et des garanties apportées.

Il ne serait pas tolérable que ce projet, manifestement pas indispensable, mais d’un coût considérable, dégrade encore les conditions de transports déjà difficiles du million d’utilisateurs quotidiens du RER B.

 

 

Publié dansLes communiqués

1 Commentaire

  • courties

    Posté par courties

    lundi, 28/01/2019

    Bonsoir monsieur Rodrigue Kokouendo,
    je suis de Mitry Mory.
    à l'heure ou je vous écrit des engins de chantier pour la réalisation du CDG Express ont été mis en place sur le tracé dans la la commune. Il me semble que le projet était était arrêté et des pourparlers étaient en cours avec les élus et le préfet. Cette façon de pratiquer relève de la dictature pure et simple !!!! J'ai l'impression de les conseillers de monsieur Macron ne sont toujours pas au top ! Il est temps de poser ses pieds sur terre !!! CDG Express est une hérésie. Pensez vous que les voyageurs aisés vont l'emprunter ? Le taxi existe ! Se rendre par un axe ferroviaire sur Paris, à un tarif exorbitant , dans une gare complètement à l'écart du centre parisien relève du manque de jugement ! Le RER B est directe, il assure la desserte Paris sur plusieurs stations centrales, il est meilleurs marché. Je n'ai pas fréquenté l'Ena mais je peux vous assurer que ce projet ne sera jamais rentable même sur trente ans ! Vous avez omis de préciser dans votre texte que les emprunts étaient garanti par l'état donc par le contribuable ! Facile de faire ce type d'emprunt sans prise de risque ! Roissy Express si il existe sera revendu dans quelques année à la SNCF ou la RATP à l'image du VALSE ! Ce projet n'emmène strictement rien pour les usagers et les jeux Olympiques, le seul côté positif c'est de créer une plus value par l'aéroport de Roissy, ADP est à vendre il me semble ! D'une part au niveau budgétaire tout n'est pas très claire, le chantier dans la plaine de Mitry Mory n'a pas été bien calibré, les travaux de déplacement de certaines adductions n'ont pas été prises en compte,l'isolation phonique a été traité par dessus la jambe !!! Mais est ce vraiment important ? Depuis 2004 le budget initial à complètement exploser ! Tout ceci ressemble à une appréciation fantaisiste du projet et d'une négligence volontaire budgétaire, normal c'est le contribuable qui paiera ! Pour ma part j'ai l'impression que ce projet est un retour d'ascenseur auprès des bétonneurs Vincy Bouigues et compagnie...
    Monsieur le député il est temps d'être sérieux, la priorité c'est le contribuable, c'est le contribuable qui va travailler en RER et autres transports publics.

    Cordialement

    patrick courses

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°25 - Avril 2020
 
 

Le mensuel n°25 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.