×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 580

Meaux ► "Pour réussir, la transition écologique doit être populaire, démocratique, sociale et surtout équitable"

Communiqué, mercredi 21 novembre

L'Association Meaux Environnement a été créée en 1993 à Meaux, à une époque ou l'écologie était considérée à tort comme marginale voire utopique, à une époque où le réchauffement climatique et ses conséquences tragiques ne faisaient pas la une de l'actualité chaque jour.

L'AME, association citoyenne locale totalement apolitique n'est jamais intervenue sur un sujet national mais pour la première fois en 25 ans d'existence, nous ferons une exception.

Pourquoi ? Parce que l'écologie est une chose trop sérieuse pour être confiée aux politiciens, pour reprendre la célèbre formule de notre regretté Coluche, formule empruntée à un certain Charles de Gaulle. La démission fracassante de Nicolas Hulot, figure emblématique de l'écologie en France le confirme.

Laisser croire aux Français que l'augmentation du prix des carburants, du prix des énergies domestiques sont des mesures écologiques... c'est trop, et les Français ne s'y trompent pas.

Aucun écologiste sérieux, honnête ne peut ni soutenir ni cautionner de telles mesures punitives qui à l'évidence ne sont pas écologiques mais fiscales : les chiffres sont incontestables.

Il est vrai  que la pollution atmosphérique est un sujet extrêmement grave et urgent. Il est vrai que la voiture, le diesel plus particulièrement et l'ensemble des transports automobiles ont une part non négligeable (15% sources CITEPA) dans cette pollution mais beaucoup moins que le chauffage domestique ou certaines industries dont curieusement personne ne parle.

Les solutions sont connues de tous depuis longtemps : bioéthanol, GPL, électricité mais aussi covoiturage, télétravail, pistes cyclables, amélioration des transports en commun voire gratuité totale, décentralisation, etc... Mais elles demanderont du temps, un effort collectif et de la pédagogie, des moyens financiers puissants et incitatifs et surtout, un engagement politique durable.

Chaque Française, chaque Français de 7 à 77 ans en a pleinement conscience, qu'il soit parisien ou provincial, qu'il soit citadin, banlieusard ou rural, qu'il ait fait l'ENA ou simplement l'école de la vie. L'écologie ne saurait être l'apanage d'une certaine élite.

Pour réussir, la transition écologique doit être populaire, démocratique, sociale et surtout équitable. Notre Avenir commun en dépend.

Nous n'héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants. (Antoine de Saint-Exupéry)

André Moukhine-Fortier, président de l'association Meaux Environnement

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Publié dansLes communiqués

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°29 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top