Lagny-sur-Marne ► La section du parti socialiste « déplore l’armement de la police municipale »

Communiqué, samedi 10 novembre

Le débat continue concernant l’armement de la police municipale de Lagny-sur-Marne.

Certes la municipalité nous avait informé de sa décision, l’armement a été livré récemment, ce n’est pas une surprise. Cependant, la section du parti socialiste déplore cette décision car cela ne résoudra pas les problèmes grandissants de sécurité à Lagny-sur-Marne. En essayant de trouver un point positif à cette décision, on pourrait se dire que l’armement permettrait la protection des policiers municipaux eux-mêmes. Le fait qu’ils soient armés les rassurait. Et encore, c’est un « jeu dangereux » que de croire que muni d’une arme à feu, le policier serait moins en danger.

En réalité, la municipalité est prise dans une surenchère entre communes au niveau des recrutements de policiers, car en effet, les villes qui ont pris la décision d’armer leurs agents parviennent à trouver des candidats potentiels à cette fonction. Voilà la vraie raison ; affligeante ! Ainsi nous sommes dans l’escalade de la surenchère, au risque que des faits se produisent accidentellement ou volontairement, aux conséquences désastreuses.

Non seulement, l’Etat a permis la création il y a plusieurs années d’une police municipale au sein des services municipaux et on peut ainsi, s’interroger sur l’abandon de son rôle régalien d’assurer la protection des citoyens ; mais de surcroît, il pousse les villes, avec le temps, à devoir exercer au mieux leurs nouvelles fonctions de sécurité en faisant croire à leur population, à l’efficacité d’une fausse bonne solution.

Pour poursuivre le débat, retrouvez la section du parti socialiste de Lagny-sur-Marne sur sa nouvelle page Facebook @PSlagny

 

 

 

Publié dans Les communiqués

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.