Chelles ► Le site Castermant lauréat du concours « Inventons la métropole du Grand Paris 2 »

La commune de Chelles est au coeur même de transformations majeures de l’Est parisien. En effet, le prolongement du RER E jusqu’à la Défense et l’arrivée du Grand-Paris Express inscrivent Chelles dans une nouvelle position stratégique au sein de la métropole parisienne. De surcroît, à l’occasion des jeux-olympiques 2024, le lac de Vaires-sur-Marne, ville limitrophe de Chelles, sera un des pôles nautiques, et deviendra par la suite le centre national d'entraînement d’aviron et de canoë-kayak.

Aujourd’hui, avec les dynamiques métropolitaines et l’inscription du site au sein du Cluster “Ville Durable” de Marne-la-Vallée, l’opportunité tant attendue pour la mutation du site Castermant s’est présentée à la ville de Chelles.

Aussi, la commune a souhaité proposer le site Castermant à l’appel à projet « Inventons la métropole du Grand Paris 2 », aux côtés de l’EPFIF (Etablissement public foncier de l’Ile-de-France) et de la SNCF Réseau, également propriétaires des terrains.

Situé à moins d'1,5 km de l'hypercentre et de la gare, le projet Castermant est envisagé comme une véritable continuité du centre-ville intégrant des services publics, des commerces et des programmes résidentiels.

La renaissance du secteur Castermant vise à conjuguer plusieurs champs d’innovation, avec le parti-pris de représenter une démonstration du savoir-faire traditionnel de Seine-et-Marne, mettant en avant ce qui est façonné de la main de l’homme. Par exemple, les anciens abattoirs, aujourd’hui occupés par le centre technique municipal, pourront être requalifiés en ateliers de transformation des produits alimentaires (conserverie, légumerie…), créant une nouvelle centralité pour la ville, une véritable « vente à la ferme » en milieu urbain. De la même manière, des parcours urbains paysagers autour du thème des vergers seront étudiés y compris dans une dimension culturelle avec la présence de sculptures par exemple. Enfin, la présence du musée des transports devra être pensée afin de l’intégrer de manière pérenne dans ce secteur.

Les matériaux traditionnellement utilisés dans la construction bâtimentaire, tels que la meulière, la pierre, la brique, le bois (structure), seront privilégiés et visibles dans l’architecture des bâtiments et de l’espace public. Ces opérations pilotes devront ainsi mettre en avant la «vérité des matériaux», en lien avec les filières locales, et pensées en lien avec le campus Descartes. L’horizon des premières constructions est prévu en 2023.

Par ailleurs, le centre commercial Terre-ciel, présent au sein du périmètre de réflexion, initiant sa mutation, pourra faire l’objet d’une recherche de synergies potentielles avec le site Castermant.

Au final, le projet ambitieux, novateur et identitaire qui accompagne le renouveau de ce site s’inscrit donc dans une démarche d’équilibre urbain et agricole au sein duquel les futurs visiteurs ou résidents trouveront une qualité de vi(ll)e alliant modernité et tradition.

 

 

Publié dansLes communiqués

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top