Tribune libre ► Ligne P : "La mobilisation a porté ses fruits"

Ligne P Meaux-La Ferté Milon : La mobilisation entendue, une ligne enfin devenue une priorité de la Région. 

 Abandonnée par l’ancienne majorité régionale de gauche, la ligne P fait l’objet d’un ambitieux programme de modernisation initié par Valérie Pécresse et le STIF. 

 La partie de la ligne entre Meaux et La Ferté Milon concentrait tous les maux, empêchant les habitants du Pays de l’Ourcq de pouvoir circuler normalement. Nous portons collectivement la mobilisation sur ce sujet essentiel pour l’avenir de nos territoires en interpellant régulièrement les autorités compétentes que sont le STIF et la SNCF.

 Aujourd’hui, cette mobilisation commence à porter ses fruits ce dont nous nous réjouissons tout en restant extrêmement vigilants. 

 Après plusieurs réunions de travail ces derniers mois, nous avons participé à une rencontre décisive le 7 mars dernieren présence de Valérie PECRESSE, Présidente de la Région Ile-De-France, Jean-Jacques Barbaux, président du Conseil départemental de Seine-et-Marne, les équipes du STIF, de la SNCF et l’association AOUT. 

 Nous remercions Valérie Pécresse car nous avons été entendus. Elle tient les engagements pris lors de sa campagne, après des années d’oubli et de dédain de l’ancienne majorité régionale socialiste. En effet, deux étapes fondamentales viennent d’être franchies démontrant le caractère prioritaire de la ligne P et de sa partie entre Meaux et La Ferté- Milon.

En vue de l’amélioration des conditions de transports des usagers de la ligne Ligne P « Meaux-La Ferté », le STIF a voté une enveloppe de 10 millions d’Euros spécifiquement dédiée à l’acquisition de rames AGC auprès d’autres régions. Nous restons naturellement mobilisés pour concrétiser leur arrivée sur notre ligne dans les mois qui viennent. 

 Des améliorations rapides qui relèvent de l’entretien du matériel sont légitimement attendues par les usagers (régularité, information voyageurs et chauffage par exemple)Nous restons très vigilants sur ces points aux côtés des usagers.

 Les rames actuelles doivent impérativement être remplacées dans l’urgence dans l’attente de la seule solution que nous demandons : l’électrification de la ligne.

 C’est d’ailleurs sur l’accélération et la concrétisation de ce projet essentiel que nous avons été entendus. Comme le veut la procédure, Valérie Pécresse a officiellement demandé à SNCF Réseau de lancer l’étude opérationnelle d’électrification de la ligne. Ce préalable indispensable n’avait jamais été initié. C’est aujourd’hui chose faite.

 Le budget débloqué et la commande d’étude passée auprès de la SNCF Réseau marquent le coup d’envoi de la modernisation de cette ligne que nous attendons toutes et tous.Avec les élus et les usagers du territoire, nous restons pleinement engagés dans le suivi concret de ces engagements forts pris par la Région et le STIF.

Jean-François Copé, président de la CAPM et Pierre Eelbode, président de la CCPO

Lu 8215 fois
Publié dansTribune libre

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Ils adhèrent

ilsadherent2

L'agenda

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°38 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top