Pissotières ► « Les tasses » : Marc Martin rend hommage à la drague dans les toilettes publiques

Pierre Emö et Roland / Crédit photo : Marc Martin Pierre Emö et Roland / Crédit photo : Marc Martin

 

Marc Martin s'est penché sous les jupes des vespasiennes : de l'homosexualité, en passant par les petites annonces, en passant par les échanges entre Résistants, aux archives de la Police, et aux femmes souhaitant les mêmes établissements publics pour elles-mêmes, dix ans de recherches assidues pour une exposition du passé mais tellement présente ! L'exposition débutera le jour de la Journée Mondiale des Toilettes à Paris, mardi 19 novembre.

Lieux mythiques de la drague gay, les “tasses”, ces pissotières gratuites et ouvertes à tous, ont disparu de l’espace public en 1981. A des époques où l’homosexualité était impossible et les lieux de rencontres rares, elles ont permis à des milliers d’hommes d’avoir une sexualité dans la ville. C’est cette très oubliée histoire intime et politique que retrace le photographe Marc Martin dans un ouvrage magnifique et aux textes absolument passionnants, prolongé par une exposition parisienne du 19 novembre au 1er décembre au Point Ephémère

Pour la première fois à Paris, Marc Martin ose. C'est au Point Ephémère, à Paris, que ces « tasses » ou vespasiennes, qui autrefois étaient érigées au sein même de l'espace public vont, une fois de plus, répondre aux besoins naturels de toute la population d'une soif de savoir. Pendant plus d'une décennie, Marc Martin s'est penché sous les jupes des pissotières pour redonner vie aux rencontres d'hommes aux penchants condamnés par la loi, aux archives de la Police et liens à la Résistance mais aussi à de grands noms de ce monde tels Degas qui, eux aussi, étaient utilisateurs de ces toilettes publiques masculines. Cette exposition révèle, entre autres, l'empreinte d'un endroit de liberté en milieu hostile à l'homosexualité.

L'exposition parisienne fait suite au succès de celle inaugurée 2018 au Schwules Muséum de Berlin.

L'exposition Les Tasses se tiendra au sein du point Ephémère et débutera le jour phare de la Journée Mondiale des Toilettes, soit le 19 Novembre. De nombreuses archives de la police, des cartes postales, des photographies d'époque... tout sera mis en valeur pour révéler les indiscrétions des lieux qui mêlaient politique, sexualité et secrets bien gardés d'un ancien temps.

 

 

 

 

 

 

Dernière modification le mercredi, 04/12/2019

Publié dans Le coin mag

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.