Santé ► L'obésité en France va s'aggraver : un adulte sur cinq est touché

L'obésité en France va s'aggraver. Une étude de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) dont les résultats viennent d'être publiés, jeudi 18 mai, a montré qu'un adulte sur cinq est obèse.

En France, le taux d'obésité pourrait atteindre 21% de la population adulte en 2030. Près d'un adulte sur cinq est obèse dans les pays étudiés par l'OCDE et la tendance va s'accentuer d'ici à 2030, a prévenu l'organisation, jeudi, en amont de la journée européenne de l'obésité qui aura lieu mardi 23 mai.

19,5% des adultes étaient obèses en 2015, avec de fortes disparités, de 3,7% au Japon à 38% aux États-Unis. En France, le taux monte à 15%. Les chiffres risquent d'augmenter fortement d'ici à 2030, date à laquelle près de la moitié (47%) des adultes américains pourraient être obèses, selon les projections de l'OCDE.

En Corée du Sud, le taux d'obésité, historiquement bas, pourrait quasiment doubler d'ici à 2030 en passant de 5 à 9%.

Selon la classification de l'OMS, un adulte est en surpoids lorsque son IMC se situe entre 25 et 30, et il est obèse si son IMC est égal ou supérieur à 30. L'indicateur est calculé à la fois à partir de données auto-déclarées (estimations dégagées de données sur le poids et la taille fournies lors d'enquêtes par entretiens auprès de la population) et de données « mesurées » (estimations précises concernant le poids et la taille tirées d'examens médicaux), et il est exprimé en pourcentage de la population âgée de 15 ans et plus.

Le diagnostic de l’obésité passe par le calcul de l’indice de masse corporelle (IMC), méthode qui reste à ce jour le seul moyen simple pour estimer la masse grasse d’un individu. L’IMC correspond au poids (en kg) divisé par le carré de la taille (en mètres). Chez l’enfant, il faut se référer aux courbes de croissance dans les carnets de santé.

Mesurer l’excès de masse grasse
IMC en kg/m2 Classification de l'OMS
Moins de 16,5 Dénutrition
Entre 16,5 et 18,5 Maigreur
Entre 18,5 et 25 Valeurs de référence
Entre 25 et 30 Surpoids
Entre 30 et 35 Obésité modérée
Entre 35 et 40 Obésité sévère
Au-delà de 40 Obésité massive

Il faut toutefois rester prudent à la lecture du tableau : pour un même IMC, la composition corporelle peut en effet varier d’un individu à l’autre. Ainsi, une femme enceinte ou un sportif de haut niveau auront un IMC élevé sans pour autant présenter d’excès de masse grasse.

Un autre critère est également pris en compte pour estimer si un individu est atteint d’obésité : le tour de taille. L’excès de masse grasse localisé autour du ventre est en effet associé à un risque accru de diabète et de maladies cardiovasculaires, indépendamment de l’IMC. Lorsque le tour de taille est supérieur à 100 cm chez l’homme et à 88 cm chez la femme (en dehors de la grossesse), on parle d’obésité abdominale.

Publié dans Le coin mag

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.