Conso ► Les Français mangent moins de viande et évitent de gaspiller

Prix, bien-être animal et questions de santé arrivent en tête des explications de la baisse de consommation, loin devant des préoccupations environnementales. Où en est-on de notre consommation de viande ?

Inflammatoire, trop gras, mauvais cholestérol, trop de vaccins, trop d'antibiotiques, élevages industriels, maltraitance... et trop chère : la viande ne fait plus recette auprès des Français qui changent peu à peu leurs habitudes alimentaires.

Un Français consomme en moyenne 55 kilos de viande chaque année, soit le double des apports recommandés. Or, l’excès de protéines animales constitue un risque pour la santé : maladies cardiovasculaires, inflammations, cancers...

Chez les végétariens
Seul un quart des Français consomme des protéines végétales. Il est nécessaire de remplacer les apports des protéines animales par des protéines végétales = 2/3 céréales et 1/3 légumes secs au cours d’un même repas. Ceci permet d’obtenir tous les acides aminés indispensables.

Les viandes sont une source privilégiée de protéines (près de 30 g dans un steak de 100 g ou une cuisse de poulet) mais on en trouve aussi dans le poisson (20 g de protéines dans 100 g de cabillaud) ou le fromage. Un œuf contient environ 5 g de protéines et 100 g de lentilles ou de pois cassés contiennent environ 25 g de protéines. 

Un tiers des personnes interrogées estime que si l’on modifie ses habitudes alimentaires, cela ne coûte pas plus cher. Un autre considère que même si surcoût il y a, il faut s’engager.

Le gaspillage, une bataille rangée
Gaspiller de la nourriture, c'est aussi gaspiller son argent. Le coût du gaspillage est estimé à 400€ par an pour une famille de 4 personnes. Cela a également des conséquences environnementales et des enjeux sociaux. 44% considèrent que le changement sur l'environnement passera par leurs actions.

Pour le plus grand nombre, soit 51%, gaspiller des aliments c'est avant tout gaspiller son argent. Pour 28%, le gaspillage c'est contribuer à la faim dans le monde et pour 21%, c'est nuire à l'environnement.

La palme au pain et le reste...
Presque un tiers des français estiment jeter du pain ou des restes de repas régulièrement. Même si la grande majorité des Français est attentive au prix des fruits et légumes frais, ceux-ci font partie des produits les plus jetés.

 

CSP+

Les CSP+ (catégories socio-professionnelles favorisées en France), moins contraints financièrement que les autres, et surtout les 18 - 34 ans jettent davantage.

Publié dans Le coin mag

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.