Faits divers

Chelles ► Noyade : un jeune trouve la mort en sautant dans la Marne

FAITS DIVERS -

Noyade : Un drame s'est produit hier, mardi 19 juillet, à Chelles. Un jeune venu de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) a trouvé la mort en sautant dans La Marne.

Alors que les températures battent des records de chaleur, les baigneurs affluent aux points d'eau. Hier après-midi, aux environs de 16 heures, un jeune homme de 18 ans a trouvé la mort en sautant dans la Marne à hauteur de la passerelle du Moulin haute d'environ 7 mètres, le pont qui relie Chelles et Gournay-sur-Marne (Seine-Saint-Denis).

Le jeune a sauté debout du haut de la passerelle réservée à l'usage piétonnier et aux cyclistes. Il se tenait par la main avec une amie. L'ambiance était à la baignade et à la bonne humeur. Après avoir fait le saut, tous deux sont remontés à la surface mais le garçon a sombré à nouveau pour ne plus réapparaître.

Les amis du groupe ont aussitôt appelé les secours. Il a fallu une heure pour que ceux-ci retrouvent le corps sans vie du jeune homme.

Claudine Thomas, adjointe à la mairie de Chelles et conseillère régionale, était d'astreinte au moment du drame. Elle s'est rendue sur place. Elle commente : "Ce n'est pas la première fois qu'une catastrophe pareille se produit ici. Les gens n'ont pas conscience du danger ni des courants qui sont traîtres. D'ailleurs la baignade est interdite. Il faut aller à la base de Torcy pour se baigner. C'est payant mais au moins c'est surveillé".

L'année dernière, Alain Mamou, également adjoint, était d'astreinte quand un sans domicile fixe s'était noyé, au même endroit, à la même période.

Hier, la police a placé un ruban de balisage pour empêcher l'accès aux lieux.

"Beaucoup de gamins de Chelles et d'ailleurs viennent se baigner à cet endroit. Mon fils a maintenant 30 ans et il est papa. Il ne me l'a jamais dit mais je ne serais pas étonnée qu'il ait pratiqué la baignade dans la Marne quand il était ado, bien que ce soit interdit" indique une mère de famille chelloise.

Les autorités se sont rendues chez les parents du jeune homme décédé afin de leur apprendre la terrible nouvelle.

Le corps du jeune a été transporté à l'hôpital de Jossigny. Selon les autorités, "le jeune était asthmatique. Sa condition a pu le rendre vulnérable". Des examens complémentaires seront pratiqués sur le corps afin de déterminer les circonstances exactes de la mort.

Chelles_noyade (4)

Publié dansFaits divers

Meaux ► Le gérant d'un bar tabassé

FAITS DIVERS -

Le gérant d'un bar à Meaux a été tabassé par l'un des deux braqueurs qui ont fait irruption dans le commerce, samedi 16 juillet.

Il était aux environs de 18 heures quand les deux individus, le visage dissimulé sous des écharpes mais manifestement jeunes, sont entrés dans un bar-tabac dans le quartier du Parc-Frot.

L'un des agresseurs a tenu les clients en joue avec un pistolet tandis que le second s'occupait du gérant et lui réclamait le contenu de la caisse.

Le braqueur a trouvé que les cent euros qu'il venait de récolter étaient nettement insuffisants. Alors qu'il s'apprêtait à faire main basse sur des cigarettes et alourdir ainsi son butin, le gérant a voulu l'en empêcher mais l'autre ne s'est pas laissé faire. Il s'est retourné contre le patron du bar et l'a frappé à plusieurs reprises, le blessant à l'œil et au torse.

Les malfaiteurs ont ensuite pris la fuite à pied.

La police judiciaire de Meaux est chargée de l'enquête.

Publié dansFaits divers

Villeparisis ► Des policiers caillassés par des jeunes

FAITS DIVERS -

Des policiers ont été caillassés par une bande de jeunes dans la nuit du 13 au 14 juillet à Villeparisis.

Quatre véhicules ont d'abord été brûlés au cours de la fête nationale  : trois à Mitry-Mory et un autre à Villeparisis. De même, plusieurs voitures en stationnement ont été dégradées, dont des véhicules de la police. Mais les fonctionnaires du commissariat de Villeparisis ont surtout été sévèrement pris à partie par une bande de jeunes encagoulés. Les agresseurs étaient "extrêmement mobiles", selon une source proche du dossier et ont attaqué les policiers en balançant des pierres et des pavés avant de prendre aussitôt la fuite vers la gare RER de Mitry-Mory.

Un mineur de 17 ans, résidant à Mitry et bien connu des fichiers de police pour violence et vols, a pu toutefois être interpellé, jeudi 14 juillet vers 2 heures matin. Le noctambule était en possession d’une cagoule, d’un brise-vitre, de gants, d’une grosse clé à molette et d’une bombe de peinture aérosol de couleur noire.

Lors de sa garde à vue, malgré son équipement singulier, le suspect a farouchement nié toute participation aux actes de vandalisme de la soirée. Il sera convoqué devant le juge du tribunal pour enfants et encourt un rappel à la loi.

Publié dansFaits divers

Meaux ► Pas glorieux sur l'avenue de la Victoire

FAITS DIVERS -

Hier, mardi 12 juillet, vers 23 heures, les policiers ont voulu contrôler un automobiliste qui roulait à vive allure à bord d’une Golf, avenue de la Victoire à Meaux.

Devant l’injonction qui lui était faite de s’arrêter, le conducteur a préféré prendre la poudre d’escampette. Mal lui en a pris car, un peu plus tard, son véhicule était immobilisé après l’utilisation d’un stop-stick, une sorte de herse, que les policiers ont finalement jeté sous les roues de sa voiture pour en crever les pneus.

Le contrôle du conducteur, un Meldois âgé de 36 ans, a révélé qu’il était en état d’ébriété avancée et n’avait pas le permis de conduire.

Dans une attitude peu glorieuse, l’individu a fermement refusé de se soumettre au contrôle d’alcoolémie. Avec une trentaine d’affaires diverses inscrites à son casier judiciaire, il est déjà bien connu des services de police.

A l'heure où nous mettons cet article en ligne, il est encore en garde à vue. Il sera vraisemblablement traduit devant le tribunal pour refus d’obtempérer aux forces de l’ordre, conduite d’un véhicule automobile sans permis et en état d’ivresse.

Publié dansFaits divers

Chelles ► Un enfant coincé entre une voiture et un poteau

FAITS DIVERS -

Un enfant de 5 ans a été percuté par un automobiliste à Chelles alors que celui-ci avait enclenché la marche arrière.

Alors qu’il rentrait chez lui, mercredi 6 juillet dans la soirée, un habitant de Chelles a percuté un enfant âgé de 5 ans qui se promenait Chemin de la Tour-du-Bois.

L’enfant s’est retrouvé coincé entre le véhicule et le poteau de la propriété du conducteur qui effectuait sa manœuvre pour rentrer chez lui en marche arrière.

La petite victime souffre d’une fracture au tibia. Elle a aussitôt été évacuée à l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne).

Les parents, riverains de la rue, ont décidé de porter plainte au commissariat. Les tests d’alcoolémie n’ont rien décelé et le conducteur, âgé de 59 ans, a précisé aux policiers qu’il n’avait pas vu venir l’enfant.

De même, il s’est étonné qu’on laisse un enfant aussi jeune, seul dans la rue à cette heure tardive.

Publié dansFaits divers

Chelles ► Il laisse sa fille de 3 ans enfermée dans la voiture

FAITS DIVERS -

Une fillette de 3 ans est restée enfermée dans la voiture de son père, à Chelles, tandis que celui-ci était parti faire des courses...

Le père de la petite fille de 3 ans était parti faire des courses, lundi 4 juillet. Rue de Montfermeil, il avait garé sa voiture sur le parking de l’hypermarché, laissant la fillette enfermée à l’intérieur. Aucun vitre n'était ouverte alors que le thermomètre commençait à grimper en température en début d’après-midi. Lorsqu’il est revenu, il a constaté que l'enfant était rouge, en pleurs et en nage. La petite fille présentait les symptômes du début de déshydratation. Elle a dû être immédiatement hospitalisée.

Par chance, ses jours ne sont pas en danger. L’homme a confié aux policiers que sa fille dormait quand il est arrivé sur le parking et qu’il « ne voulait pas la réveiller, ses courses devant durer peu de temps ». Après avoir été admonesté sur le fait qu’on ne laisse pas un enfant seul dans une voiture, surtout en plein soleil, il a été convoqué pour un rappel à la loi.

 

Publié dansFaits divers

Meaux ► Incendie dans un appartement

FAITS DIVERS -

Un incendie s'est déclaré dans un appartement de l'avenue Henri-Dunant à Meaux, hier, mercredi 6 juillet.

Le feu a pris aux environs de 11 h 30 dans un appartement situé au rez-de-chaussée d'un bâtiment de trois étages, au numéro 13 de l'avenue Henri-Dunant.

Les secours ont fait sortir quatre des occupants de l'immeuble par un élévateur qu'ils ont actionné à l'extérieur. Ils leur ont au préalable fait enfiler des cagoules afin de les protéger des fumées et de la chaleur.

Treize autres personnes ont été évacuées et examinées par les médecins du SMUR, cependant, aucun des occupants n'a été blessé.

Les pompiers ont éteint l'incendie à l'aide d'une lance et ont déblayé les décombres qui auraient éventuellement pu faire reprendre le feu.

Trois habitants de l'immeuble ont été transportés au centre hospitalier afin d'y subir des examens de contrôle.

Une personne a dû être relogée. La mairie s'est occupée des formalités d'hébergement.

 

 

Publié dansFaits divers

RN2 / A 104 ► Accidents : tonneaux et voiture perchée

FAITS DIVERS -

Les automobilistes ont eu de la chance - toute relative cependant. Sans doute se seraient-ils passés des accidents dont ils ont été victimes, hier, mercredi 6 juillet, tout comme d'autres ont dû subir les bouchons qui s'en sont suivis.

Les aventures des conducteurs malchanceux sur la RN2 puis sur la Francilienne ont commencé à 15 h 30, à hauteur de Mitry-Mory, dans le sens province - Paris. Un premier automobiliste a perdu le contrôle de sa voiture. Il n'a heureusement été que légèrement blessé mais il a engendré un important bouchon qui s'étendait jusquà l'échangeur de la 1104.

Un peu plus tard, vers 18 h 30, un second usager a également perdu le contrôle de son véhicule. Celui-ci a effectué deux tonneaux avant d'atterrir sur le bas-côté. L'accident s'est produit aussi sur le tronçon de route qui longe Mitry-Mory, à peine à 500 mètres du précédent. Par chance, le conducteur n'a pas été blessé, même si celui-ci a été secoué. Il aurait confié aux force de l'ordre qu'il a juste "cligné des yeux et la voiture est partie..."

Enfin, sur la bretelle de l'A104 à l'entrée de Torcy vers Lagny-sur-Marne, vers minuit et demi, un troisième conducteur a réussi à percher la voiture qu'il conduisait sur les glissières de sécurité. Celui-ci n'a pas donné sa version des faits puisqu'à l'arrivée des secours, il avait pris la poudre d'escampette. Il est probable qu'il avait fêté un peu trop le match de foot de la soirée. Toujours est-il que c'est le propriétaire de la voiture qui est venu récupérer celle-ci qu'il avait prêtée à un ami. Joyeuse surprise... Il est reparti avec la dépanneuse qui a transporté sa voiture hors d'usage.

[gallery type="slideshow" size="full" ids="28174,28185"]

Publié dansFaits divers

Quincy-Voisins ► Contrôlé à 170 km/h sur l’autoroute

FAITS DIVERS -

Les gendarmes ont contrôlé, hier, mardi 5 juillet à 16 heures, un véhicule 4 X 4 de marque Mercedes, classe M, qui roulait à 170 km/h en direction de Meaux sur l'autoroute A4.

L'opération se déroulait dans le cadre d’un contrôle de vitesse sur l’A 140 à hauteur de Quincy-Voisins. Sur le tronçon surveillé, la vitesse maximale autorisée était de 110 km/h. Le conducteur, un Seine-et-Marnais âgé de 47 ans, a aussitôt fait l’objet d’une interpellation. Le contrôle d’alcoolémie pratiqué sur le conducteur est resté négatif. Le véhicule a été immobilisé et le permis suspendu.

Le contrevenant au code de la route sera convoqué ultérieurement au tribunal pour connaître les suites de sa sanction administrative.

Publié dansFaits divers

Chelles ► Sans-gêne : espace détente sur la voie publique

FAITS DIVERS -

Sans-gêne : Les habitants du quartier Chappe à Chelles n’en pouvaient plus du bruit et des hurlements dans la matinée de mercredi 29 juin.

Deux jeunes habitants, un majeur et un mineur, n’avaient rien trouvé de mieux que de tirer des câbles d’une armoire électrique pour aménager, au milieu de la place Raoul-Follereau, en plein air, un coin télévision avec fauteuils et console de jeux.

Les policiers sont intervenus pour mettre fin au désordre, saisir le matériel et interpeller les deux individus qui envahissaient sans vergogne l’espace public.

Tous deux ont reçu un rappel à la loi et devront justifier de la provenance du téléviseur qu’ils utilisaient.

Publié dansFaits divers

Lagny-sur-Marne ► La rixe se finit à coups de couteau

FAITS DIVERS -

Coups de couteau : A 2 h 45 du matin, aujourd’hui, jeudi 30 juin, un homme de 35 ans s’est présenté au commissariat de Lagny-sur-Marne.

Il était en sang et venait du foyer social situé rue Saint-Furcy. Les policiers se sont rendus au foyer et ont interrogé son agresseur, un homme âgé de 28 ans, qui a effectivement reconnu les faits. Il a toutefois précisé que c’était la victime qui avait déclenché les hostilités en lui assénant des coups de poing au visage.

Malheureusement pour lui, sa riposte était disproportionnée puisqu’il a infligé à son agresseur pas moins de sept coups de couteau, au visage, aux bras et sur le corps.

La victime, dont les jours ne sont toutefois pas en danger, a été transportée à l’hôpital de Jossigny.

Il reste aux enquêteurs à établir le mobile exact de la rixe et de connaître le nombre de jours ITT (interruption temporaire de travail) qui sera attribué à la victime. Placé en garde à vue, l’agresseur devrait être déféré au parquet de Meaux dans l’après-midi.

Publié dansFaits divers

Meaux ► Le dealer mahouyot tente d’échapper aux policiers

FAITS DIVERS -

Dealer : Lors d’une patrouille, hier soir, mercredi 29 juin vers 23 heures, les policiers ont surpris un véhicule grillant un feu rouge, avenue Foch à Meaux.

Ils ont demandé au chauffeur de s’arrêter mais, pour toute réponse, celui-ci a accéléré de plus belle pour prendre la fuite. Après s’être débarrassé par la fenêtre d’une savonnette de 99 grammes de résine de cannabis, le fugitif s’est engagé dans une impasse, croyant s’être enfin débarrassé de ses poursuivants.

Il n’a pas tardé à être rattrapé par les fonctionnaires qui lui ont intimé l’ordre de descendre de son véhicule.

L’homme, âgé de 33 ans, réside à May-en-Multien*. Il est déjà connu des services de police et figure dans les fichiers comme multirécidiviste.

Le mis en cause a été placé en garde à vue en attendant d’être déféré le lendemain au parquet de Meaux.

*Les habitants de May-en-Multien sont appelés les Mahouyots.

Publié dansFaits divers

Meaux ► Près de la gare avec 48 g de cannabis

 

FAITS DIVERS -

Cannabis : Mercredi 29 juin, vers 20 heures, lors d’un contrôle d’identité effectué à la gare SNCF à Meaux, les policiers ont interpellé un homme de 23 ans.

Lors de la fouille, les policiers ont en effet trouvé  sur lui 48 grammes de résine de cannabis. Un peu plus tard, 10 grammes devaient encore être découverts lors de la perquisition à son domicile meldois.

Le prévenu, non connu des fichiers de police, a expliqué aux fonctionnaires que c’était pour sa "consommation personnelle". Il encourt un rappel à la loi.

Publié dansFaits divers

Saint-Pierre-lès-Nemours ► Collision ferroviaire : le conducteur n’avait pas le permis

FAITS DIVERS -

Collision ferroviaire : A la suite de l’enquête de police, on en sait désormais un peu plus sur les circonstances du tragique accident survenu dans la matinée du 22 juin, au passage à niveau de Saint-Pierre-lès-Nemours (voir notre article du 22 juin).

La victime était en fait la passagère et non la conductrice. Le conducteur de la Fiat Punto, un Nemourien âgé de 32 ans, essayait son véhicule avant de l’acheter. Les policiers ont appris qu’il n’était pas titulaire du permis de conduire mais qu’il passait des cours dans une auto-école.

« Il était englué dans la circulation et s’était engagé sur les rails au feu clignotant, au moment même où les barrières étaient encore levées » a indiqué Guillaume Lescaux, procureur de la République du tribunal de grande instance de Fontainebleau depuis janvier 2016.

Le passage à niveau hors de cause
Le conducteur a eu la vie sauve en sortant du véhicule pour tenter de lever, en vain, les barrières avant que le train ne surgisse et ne percute la voiture. Les installations électriques du passage à niveau ont toutes été vérifiées. Elles fonctionnaient correctement au moment du drame. Après sa mise en garde à vue, le conducteur a été relâché. Il comparaîtra lundi 14 novembre devant le tribunal de Fontainebleau afin de répondre du chef d’inculpation d’homicide involontaire avec défaut de permis de conduire. Le prévenu risque 7 ans de prison et une amende de 100 000 euros.

Publié dansFaits divers

Mitry-Mory ► Drame familial

FAITS DIVERS -

Un drame familial vient de se produire à Mitry-Mory, aujourd'hui dimanche 26 juin aux environs de 19 heures.

Un homme a tenté de se donner la mort en début de soirée. Selon les premières informations recueillies, il aurait essayé de se suicider avec un couteau à son domicile situé rue Jean-Jaurès, dans le quartier de Mitry-le-Neuf.

A l'heure où nous mettons cet article en ligne, l'homme reçoit des soins sur place. Dans un état critique avec le couteau toujours planté dans le ventre, il vient d'être intubé par les urgentistes.

Il semblerait que l'homme ait eu un différend familial. Des voisins ont entendu des cris et ont prévenu la police. Au moment de l'intervention, un policier a été blessé. Il a été transporté à l'hôpital mais son état n'est pas jugé "inquiétant" d'après les autorités.

Mitry drame 2

Publié dansFaits divers

Saint-Pierre-lès-Nemours ► Collision mortelle au passage à niveau

FAITS DIVERS-

Alors qu’elle traversait le passage à niveau de Saint-Pierre-Lès-Nemours, rue de Bagneaux, ce matin, mercredi 22 juin vers 10 heures, une automobiliste s’est retrouvée bloquée sur les voies par les barrières qui se sont abaissées.

Peu après, elle a été percutée de plein fouet par le train Corail Paris-Nevers-Clermont-Ferrand. La conductrice, une habitante de Nemours, âgée de 35 ans, est décédée sur le coup après que sa voiture a été entraînée sous la violence du choc, jusqu’au pont de la ville, à proximité de l’église.

Son passager serait sorti du véhicule juste avant l’impact pour tenter de soulever, la barrière, en vain. Il était en état de choc lorsque les policiers l’ont  interrogé sur les circonstances de l’accident. L’enquête a été confiée au commissariat de Nemours qui visionnera l’enregistrement de la caméra de surveillance installée sur le site.

En état de choc également, les quelque 400 passagers du train ont été aussitôt évacués par la SNCF vers la salle des fêtes. Le trafic a pu reprendre normalement en début d’après-midi, peu après 13 h 30.

Ce n’est pas la première fois que l’on déplore des accidents mortels à ce passage à niveau réputé accidentogène. Le dernier en date remonte, jour pour jour, au 22 juin 2014. Un cycliste de 17 ans traversait la voie ferrée, casque audio sur les oreilles. Il n’avait ni vu ni entendu le train de Paris-Bercy qui l’a percuté de plein fouet.

Publié dansFaits divers

Bussy-Saint-Georges ► 250 foyers privés de gaz

FAITS DIVERS -

250 foyers de Bussy-Saint-Georges sont privés de gaz depuis ce matin. La situation devrait revenir à la normale d’ici la fin de la soirée.

Une pelleteuse qui intervenait sur un chantier de voirie rue Jean-Monnet a percé, ce matin vers 10 h 30, une conduite enterrée.

L’incident a eu pour effet immédiat de priver de gaz de ville quelque 250 foyers. Un périmètre de sécurité du quartier a aussitôt été établi et les équipes techniques GRDF mobilisées pour réparer l’avarie.

Publié dansFaits divers

Villeparisis ► Le chauffeur de bus séduisait une mineure

FAITS DIVERS -

Une adolescente de 13 ans prenait matin et soir le bus pour se rendre au collège à Villeparisis. Jusque-là, rien de plus normal...

... Sauf que le chauffeur de bus, un homme de 61 ans, avait jeté son dévolu sur elle et s’était mis dans l’idée de la séduire, allant même jusqu’à quémander un baiser voire quelques faveurs plus intimes quand ils étaient tous les deux seuls dans le véhicule.

« Tu verras, je te ferai voir ce qu’est le grand amour. Je te demande juste de garder ta virginité jusqu’à ta majorité » lui susurrait-il quand il voyait que sa jeune passagère rechignait malgré tout à faire ce qu’il demandait.

La toute jeune fille a fini par se confier à sa mère… qui avait eu une relation avec le chauffeur après avoir été séduite elle aussi dans son bus.

Alertée, la police a interpellé le suspect vendredi 3 juin. Il comparaîtra devant un magistrat d’ici la fin de l’année. Entre-temps, son employeur a été avisé qu’il ne devait dorénavant plus conduire de bus ni avoir aucun contact avec des mineurs.

Publié dansFaits divers

Villeparisis ► A Voiture mal garée, enseignante malpolie

FAITS DIVERS -

Une voiture mal garée sur la place près du commissariat, a été la cause, dans la matinée du vendredi 3 juin, d’une sérieuse algarade entre une enseignante âgée d’une trentaine d’années et des policiers.

« Madame, vous êtes mal garée. Les parties saillantes de votre véhicule risquent de vous valoir une contravention » l'a prévenue un fonctionnaire qui a constaté le problème à 8 heures ce matin. « Vous n’avez que ça à faire, franchement ? Vous ne pensez qu’à remplir votre quota de contraventions, c’est lamentable, vous n’êtes que des c…  Pas étonnant que les gens se rebellent contre vous à Paris ! » a alors lâché la jeune femme, à la stupéfaction générale d’une équipe de policiers qui s’était rapprochée en entendant le ton monter.

Les noms d’oiseaux continuant de fuser, l’enseignante, qui réside à Mitry-Mory et exerce dans une école élémentaire de Villeparisis, a aussitôt fait l’objet d’une garde à vue au commissariat.

Dans la foulée, elle s’est vue signifier une convocation pour comparaître le 3 février 2017 devant le tribunal de Meaux, au motif de « rébellion et outrages à agents dans l’exercice de leurs fonctions ».

Publié dansFaits divers

Brou-sur-Chantereine ► Un vieil homme roué de coups par un motard

FAITS DIVERS -

Un habitant de Brou-sur-Chantereine, âgé de 78 ans, a été roué de coups par un motard mardi 7 juin, vers 17 heures.

Le vieil homme, demeurant dans la rue des Bocages, est sorti de chez lui pour demander à un jeune motocycliste de cesser de faire des roues levées et du bruit dans sa rue. Mal lui en a pris, car son interlocuteur est descendu de son deux-roues pour lui asséner directement un coup de poing dans la figure.

Une fois sa victime à terre, l’individu en a profité pour lui flanquer plusieurs coups de pied, avant d’enfourcher sa moto et disparaître.

Le Breuillois souffre de multiples contusions. Il a été immédiatement admis à l’hôpital privé de Marne-et-Chantereine, établissement situé juste à côté de son domicile.

Dans le cadre de l’enquête, le commissariat de Chelles lance un appel à témoins. Les personnes qui pensent pouvoir apporter des renseignements au sujet de la scène peuvent appeler au 01 60 93 20 00.

Publié dansFaits divers

Chelles ► Ils se ruent sur le prof pour lui voler son scooter

 

FAITS DIVERS -

Un professeur âgé de 60 ans a vu surgir devant lui deux individus encapuchonnés et armés de bâtons alors qu’il roulait tranquillement sur son scooter, chemin du Sempin à Chelles.

Mercredi 8 juin, vers 17 h 20, c’est visiblement à son Piaggo que les deux courageux lascars en voulaient car, après avoir fait chuter son pilote, ils ont relevé l’engin et tenté de le démarrer, en vain.

Sur ces entrefaites, un automobiliste arrivant sur les lieux, est sorti de son véhicule et s’est mis à courser les agresseurs avec la victime qui, indemne, s’était relevée. Les deux individus ont détalé sans demander leur reste, disparaissant dans le quartier des Coudreaux.

Dans le cadre de l’enquête, le commissariat de Chelles à lancer un appel à témoins. Si vous pensez pouvoir apporter un témoignage aux policiers, contactez le 01 60 93 20 00.

Publié dansFaits divers

Dammartin-en-Goële ► RN2 : un motard percute deux voitures

FAITS DIVERS -

Jeudi 9 juin, vers 18 heures à Dammartin-en-Goële, sur la RN2 sens Paris - province, un motard, au guidon d’une moto Yamaha a voulu doubler une file de voitures alors à l’arrêt.

Lors de sa manœuvre, il a heurté l’aile droite d’une voiture qui l’a aussitôt projeté latéralement contre l’arrière d’un second véhicule.

Sous l’impact du choc, son pied a été en partie sectionné et les services de secours ont jugé nécessaire  de le faire évacuer par hélicoptère à l’hôpital Beaujon (Hauts-de-Seine). La victime, âgée de 23 ans, se rendait à son domicile, dans l’Oise.

Publié dansFaits divers

Francilienne ► Encore des accidents en pagaille

FAITS DIVERS -

Sur la Francilienne, les accidents se multiplient chaque jour. Les secours, les services de dépannage et les services des routes ne savent plus où donner de la tête entre les poids lourds et les voitures froissées.

Ce matin encore, mercredi 8 juin, il y a eu plus de peur que de mal même si l'un des conducteurs accidentés a été conduit à l'hôpital pour de légères blessures. Sa voiture s'est retrouvée sur le toit alors qu'il en avait perdu le contrôle à la sortie de Lagny-sur-Marne.

Un peu plus tard, c'est un camion qui s'est couché dans le fossé sur sa droite. Un important bouchon s'est formé en extérieur de l'A 104 dans le sens Lagny - Chelles à partir de l'accident.

Les services des routes ont dû fermer les voies à partir de 9 heures.

"Il est vraisemblable que le camion s'est penché car il était à vide et il a sans doute été emporté par sa vitesse" indiquent les autorités après les premières constatations.

Il faudra un peu de temps pour relever le poids lourd, une opération pour laquelle trois dépanneuses sont à l'œuvre à l'heure où nous mettons cet article en ligne.

Comme hier, les embouteillages s'allongent. Il est évidemment recommandé, si vous en avez la possibilité, de suivre un autre itinéraire en attendant que la route soit dégagée.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="26161,26160,26157"]

Publié dansFaits divers

Bussy-Saint-Georges ► Suicide : 14 ans, il se jette sous le RER

FAITS DIVERS -

Un adolescent  âgé de 14 ans s'est donné la mort, lundi 6 juin vers 19 h 30, à la gare RER de Bussy-Saint-Georges.

Le malheureux est descendu sur les rails et a été heurté par le train.

Les caméras de surveillance de la RATP montrent le collégien buxangeorgien courir sur les voies, en direction du RER en provenance de Paris qui venait juste d'entrer en gare.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'élève de 4e, scolarisé au collège Anne-Franck à Bussy, aurait justifié son acte désespéré par une déception amoureuse.

Quelques minutes avant le drame, il a envoyé un texto à celle qu'il considérait comme sa petite amie. Dans le message, il indiquait ses intentions suicidaires si elle mettait un terme à leur relation. Une source proche de l'enquête indique que l'adolescent était "suivi par un pédopsychiatre".

Soutien pour ses proches
Le rectorat a mis en place une cellule psychologique pouvant accueillir l'adolescente qui a reçu le texto ainsi que les camarades de classe sous le choc.

"Il était très populaire et avait beaucoup d'amis" lâche l'un d'eux, la gorge nouée par l'émotion. Son père et sa belle-mère avec qui il vivait ont été pris en charge par Avimej, association d'aide aux victimes, et ont reçu la visite du maire, Chantal Brunel. "Une infinie tristesse m'envahit" a partagé l'élue sur sa page Facebook.

Lundi, le trafic de la ligne A du RER a été interrompu entre les gares de Torcy et Chessy pendant plus de deux heures.

 

 

 

 

Publié dansFaits divers

Mitry-Mory ► Accident sur l'A 104 : embouteillage

FAITS DIVERS -

Un accident s'est produit sur l'A 104 à hauteur de Mitry-Mory, ce matin, mardi 7 juin. Un embouteillage important s'est formé.

8 h 30 : Les automobilistes se trouvant derrière l'accident survenu ce matin sont coincés dans la longue file de véhicules sur la Francilienne (encore) en extérieur, direction Villepinte.

La collision entre deux voitures n'a occasionné aucun blessé mais la circulation est en partie interrompue le temps que les véhicules soient dégagés de la chaussée et les débris nettoyés.

Il est recommandé de choisir un autre itinéraire si vous devez prendre cette direction.

10 h 30 : Toujours sur l'A 104 extérieur, au niveau de la sortie Chelles, un autre accident s'est produit aux environs de 10 h 30. Une voiture a percuté un poids lourd en panne sur le bas-côté. Heureusement, la collision n'a pas fait de blessé non plus mais a aggravé le bouchon.

A Mitry-Mory : 

A104

 

A hauteur de Chelles : 

A hauteur de la sortie pour Chelles, toujours sur l'A 104

A hauteur de la sortie pour Chelles, toujours sur l'A 104

 

Publié dansFaits divers

Messy ► Incendies et dégradations : le maire est en colère

FAITS DIVERS -

Des incendies volontaires ont été allumés dans le village de Messy. Les incendiaires agissent depuis plusieurs semaines. Le maire du village, Jean-Lou Szyszka, en colère, envisage l'installation de caméras de surveillance.

Les feux ont commencé début mai. Le maire indique, un à un, les lieux où des incendies ont été déclenchés : "...un feu de poubelles sous la halle Saint-Pierre, en face de la mairie, un second, entre la salle des fêtes et l'école maternelle, un autre, de branches, de feuillage ou de foin au stade municipal... Pas moins de cinq incendies ont été recensés depuis le début du printemps. "

A chaque fois, il a fallu l'intervention des sapeurs pompiers pour éviter que les flammes se propagent et que tout parte en fumée. "On a évité plusieurs fois la catastrophe" s'alarme l'élu.

Des dégradations et des incivilités
D'autres dégradations ont été constatées : pots de fleurs renversés et cassés, végétaux arrachés... "Des actes volontaires et gratuits", assure Jean-Lou Szyszka. Il montre le dernier acte de vandalisme : des petits trous de brûlure imitant des impacts de balles sur la porte de la salle des fêtes entièrement rénovée. "Ils ont éteint leurs cigarettes dessus. Il va falloir tout refaire" s'indigne le maire.

Les nombreuses incivilités s'ajoutent aux dégradations. Ainsi, chaque lundi, les services de la commune passent la matinée à nettoyer les abords de la salle des fêtes ou du local troisième âge et ramassent des bouteilles en verre, des canettes de bière ainsi que des boîtes et restes de fast-food.

L'œuvre d'un pyromane
Le maire a une idée de l'identité des auteurs mais n'a pas de preuves. D'ailleurs, personne n'a été pris en flagrant délit. "Je suis en conflit avec un groupe de personnes après leur avoir fait des rappels à l'ordre au moment où ils squattaient ou faisaient du tapage. Il doit y avoir, parmi eux, un pyromane, une personne attirée par les flammes " confie l'édile, ancien soldat du feu. Il étudie la possibilité de faire installer la vidéo-protection, comme à Gressy, le village voisin (voir notre article).

Tous les faits se sont déroulés la nuit. La municipalité a déposé plusieurs plaintes au commissariat de Villeparisis. Les policiers ont assuré faire des patrouilles régulièrement.

[gallery size="large" type="slideshow" ids="25666,25667,25669"]

 

 

Publié dansFaits divers

Patrimoine ► Incendie devant le Louvre

FAITS DIVERS -

On croyait le Louvre à Paris guetté par les crues, mais voilà finalement l'un des bâtiments les plus célèbres de France menacé par le feu.

A l'instant, un incendie qui s'était déclaré juste devant le musée vient d'être circonscrit.

Il était aux environs de 16 h 15 quand une épaisse fumée noire s'est élevée au-dessus des toits. Par chance, le Louvre n'était pas concerné directement mais le feu avait pris sur un chantier qui se trouvait juste devant, côté Seine.

Le spectacle a aussitôt attiré le regard des badauds et touristes, alors nombreux à déambuler sur l’esplanade du musée par l'après-midi ensoleillé. Les pompiers sont finalement venus à bout des flammes. Le feu aurait pris dans des palettes stockées sur le chantier. Par mesure de sécurité, la circulation sur le quai François-Mitterrand, dense à cette heure de la journée, a été interrompue afin de faciliter l’intervention des secours. Le problème est venu s'ajouter aux nombreuses fermetures d'établissements publics situés le long des deux rives pour cause d'inondation des quais de Seine.

Publié dansFaits divers

Francilienne ► Enorme bouchon à hauteur du Pin

FAITS DIVERS -

Les camions se suivent et se ressemblent, sur la Francilienne. Trois d'entre eux, à hauteur de la commune du Pin, ont engendré un énorme bouchon qui s'étend actuellement sur l'A 104.

Un premier poids lourd est en panne sur l'accotement. Malgré le fait qu'il ait pu se ranger sur le côté, son arrêt a provoqué un fort ralentissement.

Comme si ça ne suffisait pas, deux autres camions se sont heurtés, érafflant au passage une voiture, toujours à hauteur du Pin, dans le sens Lagny-sur-Marne, Villeparisis.

Il est fortement conseillé de ne pas emprunter la Francilienne pour le moment, le temps que les voies soient dégagées.

Francilienne

Publié dansFaits divers

Chelles ► Le gang volait des roues

FAITS DIVERS -

Un gang de voleurs de roues sévissait à Chelles depuis quelques temps. La police a interpellé deux suspects.

Les malfaiteurs s'attaquaient de préférence aux roues neuves. Ils s'activaient plus particulièrement dans le secteur du quartier de l'Aulnoy et à l’entrée de Brou-sur-Chantereine.

Les victimes retrouvaient leurs véhicules sur des parpaings, dépossédés de deux, trois voire même des quatre roues.

Dans la matinée, mardi 31 mai, un contrôle routier a permis d’interpeller un suspect. A l’intérieur de sa BMW, les policiers ont eu la surprise de dénombrer pas moins de sept roues neuves provenant de voitures Renault Captur et de Citroën C3.

Le suspect, âgé de 19 ans, habite Chelles. Il n’a pas été en mesure d’en justifier la possession aux policiers. Lors de sa garde à vue, l’enquête a permis d’interpeller son complice, un jeune de 16 ans domicilié à Vaires-sur-Marne et scolarisé au lycée Gaston-Bachelard.

Dans l’attente d’être jugés, les deux jeunes suspects ont été relâchés car l’enquête préliminaire se poursuit. En effet, les policiers chellois n’excluent pas la participation d’autres complices dans l'affaire.

Publié dansFaits divers

Meaux ► Incendie dans un hôtel

FAITS DIVERS -

Un incendie qui s'est déclaré dans la nuit de lundi 30 à mardi 31 mai, a obligé à reloger les occupants d'un hôtel du quartier de Beauval à Meaux.

Le foyer serait parti des combles au troisième étage de l'hôtel, boulevard du Chevalier Bayard. Il était un peu avant une heure du matin quand l'alerte a été donnée. Soixante seize occupants de l'établissement ont été évacués et regroupés par les sapeurs pompiers afin de pouvoir les mettre en sécurité.

Le feu a été maîtrisé et les soldats du feu ont dû enlever la matière qui composait l'isolation pour éviter toute reprise de l'incendie. "En effet, il peut arriver que le feu continue de couver sous les épaisseurs de laine de verre ou d'autres matières isolantes puis finisse par reprendre de plus belle si les précautions n'ont pas été prises" indique-t-on du côté des pompiers.

Il a ensuite fallu que les secours posent une bâche sur le toit.

Treize personnes ont pu être relogées dans un autre établissement, avec l'aide du gérant de l'hôtel, et soixante-cinq ont été hébergées par le SAMU social.

L'un des occupants a été conduit à l'hôpital : il se plaignait de maux de ventre.

Publié dansFaits divers

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°41 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top