Bussy-Saint-Georges ► En plein centre-ville : des policiers ciblés par des tirs de mortier, des conteneurs à ordures incendiés

Bussy-Saint-Georges ► En plein centre-ville : des policiers ciblés par des tirs de mortier, des conteneurs à ordures incendiés © Magjournal 77

Des policiers ont été visés par des tirs de mortier et des conteneurs à ordures ont été incendiés, square Vitlina, à Bussy-Saint-Georges, dans la soirée du 13 au 14 juillet.

Des policiers ont été visés par des tirs de mortier et des conteneurs à ordures ont été incendiés alors que le feu d'artifice pour la fête nationale avait lieu. Celui-ci était, comme à l'habitude, tiré sur le théâtre de Verdure, derrière l'Esplanade des religions, et les fusées explosaient au-dessus du lac. 

Profitant du bruit des engins pyrotechniques, des individus ont mis le feu à des conteneurs à ordures collectifs en plastique qui se trouvaient square Vitlina, de l'autre côté des haies d'arbustes, sur le trottoir longeant la rue Antoine-Giroust. 

Un important embouteillage s'est formé du fait de la sortie des voitures après le feu d'artifice, aux environs de 23 h 20.

Sandrine, une habitante, a assisté à l'incendie : "J'ai réussi à passer juste avant que la rue ne soit fermée par la police. On voyait les flammes qui se dégageaient des conteneurs à ordure, et les policiers se tenait à proximité pour empêcher les gens de s'approcher."

Les incendiaires voulaient surtout en découdre avec la police municipale. Ils ont aussi utilisé des mortiers de feu d'artifice pour viser les policiers. Par chance, aucun blessé n'est à déplorer. Le soir même, un des auteurs, mineur, a été interpellé. Deux autres malfaiteurs, dont le meneur, ont été arrêtés le lendemain dans le cadre du flagrant délit. Ils seront poursuivis pour "violence en réunion avec arme par destination sur personne destinataire de l'autorité publique et destruction de biens d'utilité publique".

Le maire, Yann Dubosc déclare : "Heureusement les policiers municipaux étaient là en masse, en collaboration avec la police nationale. C'était une action directe de la police municipale, coordonnée avec la police nationale."  

La police municipale avait été attaquée au mortier en 2020

En 2020, dans la nuit du mercredi 2 au jeudi 3 décembre, des individus étaient allés jusqu'à cibler le poste de police municipale par des tirs de mortier. Ils avaient commencé à allumer des pétards et des feux d’artifice avant de viser les locaux occupés par les policiers municipaux. Un passant avait été touché par un projectile qui lui avait brûlé les cheveux. Ses blessures toutefois légères n'avaient donné lieu à aucune interruption temporaire de travail (ITT). Deux mineurs, parmi la vingtaine d'attaquants, l'un de Bussy, l'autre de Guermantes, avaient été interpellés. Ils étaient déjà défavorablement connus des services de police.

(Voir notre article ici)

 

Bannière articles 3-2 Kinésio du 30 juillet au 28 octobre 2022

 

 

Dernière modification le vendredi, 15/07/2022

Publié dansFaits divers

Où trouver la version papier

Présentation1 1

 

 

 

Recevez le mensuel dans votre boîte aux lettres : abonnez-vous

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 61 79 96
 

Le mensuel n°52 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

Go to top