Roissy-en-Brie ► Un véhicule heurté par un train au passage à niveau

Roissy-en-Brie ► Un véhicule heurté par un train au passage à niveau Illustration GoogleStreetView

 

Une voiture a été heurtée par un TER à Roissy-en-Brie, à hauteur du passage à niveau de la rue du Général-Leclerc, mercredi 26 février. 

Il était 21 h 10 quand l'accident s'est produit. Un TER a percuté une voiture qui se trouvait en partie sur le passage à niveau. 

Le train a touché l'arrière du véhicule qui a aussitôt pu repartir et dégager le passage. 

A la suite de l'accident, le conducteur du train a été choqué et les cent cinquante passagers qu'il transportait ont été pris en charge par des bus affrêtés par la SNCF. 

Le trafic ferroviaire a été interrompu le temps que la police puisse effectuer les premières constatations. 

Pendant ce temps, le conducteur de la voiture s'est rendu au commissariat de Pontault-Combault et y a été entendu. Il n'était ni sous l'emprise de l'alcool ni sous celle de stupéfiants. 

Selon une source policière, il se serait engagé sur le passage à niveau et aurait été bloqué par une première voiture devant lui, ne pouvant dégager la voie à temps. 

Reste à déterminer de manière plus certaine si les barrières étaient abaissées au moment où l'automobiliste est passé. 

La scène a dû être filmée par la vidéo-surveillance et devrait permettre d'établir les circonstances exactes de l'accident dans lequel personne, par miracle, n'a été blessé. 

Le lendemain, le maire de la commune, François Bouchart, indiquait : "Le conducteur du véhicule venait de forcer les barrières, lorsque le train l'a percuté à l'arrière. Le train s'est arrêté immédiatement, tandis que le conducteur de la voiture a pris la fuite, pour finalement se rendre de lui même, plus tard au commissariat de Pontault-Combault... Le train s'est ensuite arrêté en gare de Gretz-Armainvilliers pour l'évaluation des dégâts et procéder au remplacement du conducteur comme l'exige la procédure. L'automobiliste a forcé les barrières du passage à niveau, et c'est le même problème à chaque fois, c'est delictuel. J'ai participé à une réunion avec la SNCF, où il lui a été répondu que les travaux du passage à niveau n'était pas une priorité pour elle. Toutefois, aujourd,hui, la SNCF, bien qu'elle ne soit pas responsable de ces différents accidents dus à chaque fois à des erreurs humaines, va, en collaboration avec la mairie et les élus, étudier prochainement la possibilité de renforcer encore les aménagements avec la protection du passage à niveau." 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière modification le jeudi, 05/03/2020

Publié dansFaits divers

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Le mensuel n°26 : les solutions des jeux

Lire les mensuels

ils adhèrent

.
Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.