Mitry-Mory ► Moutons tourmentés dans l'éco-pâturage : deux agneaux morts-nés

Mitry-Mory ► Moutons tourmentés dans l'éco-pâturage : deux agneaux morts-nés

 

Mardi 9 avril, des adolescents se sont introduits dans l’enclos de l’éco-pâturage de la Reneuse et ont tourmenté les moutons. Deux jours plus tard, deux agneaux ont été retrouvés morts-nés. 

Frédéric Nion, le prestataire de l’éco-pâturage, Tont&co, s’est rendu sur les lieux mercredi 11 avril et raconte : « J'ai appris ce matin que des individus s’étaient introduits dans l’éco-pâturage et qu’ils avaient frappé des moutons. L’un d’eux a été interpellé par la police. Je me suis rendu immédiatement sur les lieux, je n’ai pas constaté de dégâts et les moutons semblaient tranquilles ».

Farid Djabali, élu chargé de l’embellissement de la ville, indique : « Le jardinier de la Ville m’a informé qu’une brebis avait mis bas cette semaine et que les deux agneaux avaient été retrouvés morts-nés. Sachant que des individus s’étaient introduits dans l’enclos peu avant, il se peut que la brebis ait été traumatisée mais rien ne le prouve ».

Un habitant du quartier qui avait remarqué des adolescents dans l’enclos, explique : « A deux ou trois reprises, en promenant mon chien ces derniers soirs, j’ai vu des jeunes d’une quinzaine d’années qui traversaient l’enclos. Ils ont escaladé la clôture à partir de l’aire de jeux. Ils ont couru à travers la parcelle de l’éco-pâturage puis sont sortis par-dessus le portillon situé sur le côté. On peut encore y voir des traces de terre sur les barreaux ».

C’est la première fois qu’un événement de ce genre se produit depuis la mise en place de l’éco-pâturage à Mitry-Mory le 11 juillet 2018.

Farid Djabali  déplore les faits et préconise un dispositif pour la protection des animaux.

Mitry moutons avril 2019

 

 

Dernière modification le mercredi, 01/05/2019

Publié dans Faits divers

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.