Tribune libre ► Ligne P : Bastien Marguerite rencontre la SNCF

Nous avons tous déjà expérimenté les difficultés de transport dans le Nord de notre département: lignes SNCF irrégulières, trains annulés, rames en mauvais état, portions de voie toujours non-électrifiées…

Les usagers, regroupés en collectifs et associations que j’ai rencontrés à plusieurs reprises, n’en peuvent plus. Pour autant, les pouvoirs publics régionaux et départementaux n’apportent aucune réponse viable et suffisante à l’urgence de la situation.

Nous ne pouvons par exemple pas attendre une hypothétique électrification de la branche de la Ferté-Milon sur la ligne P en seulement 2030 (!) comme l’a annoncé le Conseil Régional. J’ai donc sollicité un rendez-vous avec la direction de la SNCF à la Gare de l’Est en charge de la ligne P.

J’ai été reçu vendredi 3 mars.

J'ai ainsi pu leur exposer les problèmes rencontrés par les usagers de l'axe Paris - Château-Thierry et Paris-La-Ferté-Milon, et le caractère inacceptable de beaucoup de retards et annulations de train. C'est un travail de longue haleine, mais j'ai eu plaisir à échanger, avec exigence, avec des professionnels à l'écoute.

J’ai également profité de cette occasion pour évoquer la question des guichets en gare. Je leur ai souligné que leur décision de mettre des agents en gare pour aider les usagers à prendre leurs billets sur les bornes en libre accès ne serait utile que lorsque les usagers seront au courant de ce service. J'attends donc de vraies améliorations rapides sur ce sujet de l'aide en gare, de l'affichage et de la disponibilité réelle des agents.

Si les échanges ont été constructifs, l’urgence de la situation exige d’intervenir dès maintenant. A ce titre, nous devons profiter des échéances électorales prochaines pour porter un véritable projet d’accessibilité de notre territoire.

Ainsi, si les électeurs m’accordent leur confiance lors des élections législatives de juin, je travaillerai à l’amélioration des conditions de transport en agissant pour une augmentation de la fréquence des Transiliens de la ligne P, une meilleure régularité, l’électrification de la branche de la Ferté-Milon et une lutte sans relâche contre les incivilités et les « wagons-fumeurs ».

Trop c’est trop. Durant trop longtemps les pouvoirs publics et nos élus locaux ont délaissé le Nord Seine-et-Marne, qui aujourd’hui reste à la marge de l’Ile-de-France en termes de mobilité et donc d’intégration, tandis que des milliards d’euros sont investis dans le Grand Paris. Je porterai à l’Assemblée nationale la volonté de milliers d’usagers et d’associations de voir, enfin, notre territoire avoir des transports collectifs propres, efficaces et réguliers.

Bastien Marguerite,

candidat aux élections législatives, conseiller municipal de Meaux

Lu 9027 fois
Publié dansTribune libre

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Go to top