Imprimer cette page

Tribune libre ► Gratuité des transports scolaires : "le compte n'y est toujours pas"

Mesdames, Messieurs,

Vous êtes actuellement plus de 6 000 à demander par votre signature le retour à la gratuité des transports scolaires en Seine-et-Marne.

En annonçant à la presse, et non à l’Assemblée départementale représentative de la population seine-et-marnaise, un geste pour le transport des collégiens, le président du Conseil départemental s’est empêtré dans ses contradictions.

Il reconnait ainsi, implicitement, la précipitation dans laquelle il a entraîné sa majorité et semble admettre la lourdeur de la charge imposée aux familles, alors qu’il augmente les impôts départementaux dans le même temps.

Il n’hésite pas à bafouer la démocratie, annonçant une mesure sans le vote formel et obligatoire de l’Assemblée. Un 49.3 seine-et-marnais, un 77.3 en quelque sorte !

Il ne va pas jusqu’au bout de ses renoncements puisque la note sera encore lourde, très lourde, en particulier pour les lycéens. Ce qui explique qu’après les annonces relativement favorables pour les collégiens, le nombre de signataires de la pétition demandant le retour à la gratuité s’est envolé, signifiant ainsi une exigence d’équité.

Alors pourquoi, une bonne fois pour toutes, ne pas reconnaître les erreurs initiales et ne pas revenir au dispositif antérieur ?

On se grandit toujours en admettant ses erreurs.

Aussi la pétition va plus que jamais rester en ligne jusqu’à l’obtention de mesures significatives pour tous, et en particulier pour les lycéens et leurs familles.

Cette pétition a déjà produit des effets. Alors merci pour eux de partager encore et de faire partager.

Parce que le compte n’y est toujours pas.

Bien solidairement,

Marianne Margaté et Bernard CorneilleConseillers départementaux d’opposition

Lu 8340 fois
Publié dansTribune libre