Tribune libre ► Grève aux Finances publiques

Syndicats, élu(e)s, citoyen(ne)s, la mobilisation s'élargit pour le maintien des trésoreries aux Finances Publiques. Si Solidaires Finances Publiques 77, 1re organisation syndicale à la Direction Départementale des Finances Publiques (DDFIP) de Seine et Marne, soutient la lutte contre la loi travail, il demeure également mobilisé contre les orientations néfastes de la Direction Générale des Finances Publiques déclinées au niveau départemental.

Il appelle l’ensemble des agents à exprimer leur « ras le bol » face aux réorganisations incessantes avec les suppressions de trésoreries locales et aux suppressions d'emplois qui conduisent au rabougrissement des services publics et à la dégradation inquiétante des conditions de vie au travail des agents.

Malgré nos messages d’alerte, la DDFIP amplifie la démarche stratégique voulue par le DG, comme en témoignent les réorganisations adoptées à l’issue du Comité Technique Local du 15 avril et du 2 mai. C'est une véritable tornade qui traverse la DDFIP avec :

  • la suppression de 9 trésoreries locales en 2 ans
  • la poursuite de la concentration des missions sur quelques sites
  • 550 emplois perdus depuis 2002 à la DDFIP (35 000 au niveau national !)
  • la perspective de la retenue à la source, mais surtout, l'obligation de passer par internet pour toute relation avec notre administration (télédéclaration IR obligatoire, téléprocédures...)
Solidaires Finances Publiques dénonce ce rétrécissement du service public imposé dans le seul but de réaliser des économies budgétaires, au détriment des agents et des besoins de tous les usagers comme en témoignent les milliers de personnes reçues régulièrement dans les trésoreries de proximité.
Les élu(e)s, les citoyen(ne)s ripostent aussi !
Les élu(e)s et les usagers se mobilisent également. Solidaires Finances Publiques a été informé de l'intervention d'un sénateur auprès du Ministre des Finances pour le maintien des 6 trésoreries vouées à disparaître dès le 1er janvier 2017. De nombreuses délibérations contre la fermeture des trésoreries ont également été votées dans les communes, à l'image des communes rattachées à la Trésorerie de GUIGNES ou LIZY sur Ourcq. Enfin, les administrés ont été nombreux également à signer les pétitions en circulation pour le maintien des sites.

Toutes ces mobilisations ne sont pas vaines et le report de la fermeture de REBAIS au 1er janvier 2018 n'y est sans doute pas étranger.

Solidaires Finances Publiques 77 appelle à accentuer la mobilisation et réclame tous les moyens nécessaires, en pleine période d'arbitrage budgétaire, pour :

➔ l'arrêt des désorganisations et le maintien des sites,

➔ des créations de postes et à minima l'arrêt immédiat des suppressions d'emplois

➔ une réelle volonté politique de lutter contre la fraude fiscale justifiée notamment par les affaires scandaleuses telles PANAMA PAPERS, LUXLEAKS, UBS, etc.

➔ la ré­humanisation des relations avec nos concitoyens face à la « désintoxication du guichet » voulue par la DGFIP et face à la déferlante de la dématérialisation, sans se soucier des attentes des usagers, sans se soucier de la cohésion sociale qu'apporte un service public de proximité ;

➔ pour le conseil et l'aide à la gestion des collectivités locales bien mal en point compte tenu des restrictions budgétaires contestables !

Solidaires Finances Publiques 77 appelle l'ensemble des agents à être en grève le 2 juin à l'occasion de la journée nationale d'action à la DGFIP à l'initiative de Solidaires Finances Publiques, CGT Finances Publiques et FO DGFIP.

Solidaires Finances Publiques Seine et Marne

Lu 7591 fois
Publié dansTribune libre

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Go to top