Imprimer cette page

Champs-sur-Marne ► ADP : rassemblement pour le référendum contre la privatisation

Champs-sur-Marne ► ADP : rassemblement pour le référendum contre la privatisation

Communiqué, jeudi 27 juin 

Le Conseil constitutionnel a validé, le 9 mai, le processus lancé par 248 parlementaires, permettant l’organisation d’un référendum d’initiative partagée contre la privatisation des Aéroports de Paris. Pour que ce processus aboutisse, il faut qu’entre le 13 juin 2019 et le 13 mars 2020, 4.717.396 électeurs signent leur soutien à l’organisation de ce référendum.

Rassemblement vendredi 5 juillet, à 13 heures, sur l'esplanade de la mairie de Champs-sur-Marne, pour la création du collectif : Les Seine-et-Marnais pour un référendum contre la privatisation d'ADP.

Nous appelons à un rassemblement en Seine-et-Marne des forces citoyennes, politiques, associatives et syndicales, pour qu’ensemble, nous atteignions le nombre de signatures nécessaires à la mise en place du référendum contre la privation des Aéroports de Paris.

Aéroports de Paris est une entreprise particulièrement stratégique pour l’État français, puisqu’elle gère des frontières entre la France et le reste du monde, et accueillera en 2022, 120 millions de visiteurs. L’entreprise représente près de 5 % du PIB régional, 1,4 % du PIB local. Elle génère 8,3 % des emplois régionaux et 2,2 % de l’emploi national. Elle représente également un actif particulièrement important pour l’État ; le cours de son action ayant cru de 160 % en 5 ans et son taux de 7 % permettant pour l’État de générer 175 millions d’euros de dividendes chaque année.

Nous, Seine-et-Marnais, serons particulièrement impactés par la privatisation des Aéroports de Paris. En effet, plus d’un tiers de l’aéroport Roissy Paris-Charles de Gaulle se trouve en Seine-et-Marne et cela représente des enjeux fondamentalement structurants pour notre territoire en termes d’aménagement, de santé et d’environnement. Beaucoup de nos concitoyens souffrent quotidiennement des nuisances aériennes. La pollution générée par l’oxyde d’azote et les particules fines est trois fois supérieure à celle du périphérique parisien. À cela s’ajoutent les problèmes liés au bruit et à l’engorgement des réseaux routiers, qui dégradent notre cadre de vie. Il est important que l’État mène aujourd’hui une politique environnementale et de santé publique volontariste, qui ne saurait voir le jour dans le cadre d’une privatisation.

De plus, ADP possède en Seine-et-Marne du foncier aménagé et vierge. Cela nous confronte directement à des problématiques d’aménagement du territoire. Alors que la construction d’un nouveau terminal sur Paris-Charles De Gaulle équivalent en surface à celui de Paris-Orly, est en discussion, il est important que l’État garde un droit de regard et de maîtrise sur les futurs ouvrages.

Notre département, avant même qu’elle soit actée, est déjà durement impacté par cette privatisation. En effet, nous ne pouvons que rapprocher la précipitation qu’eut l’État à déclencher les travaux du CDG Express sur notre territoire avec la volonté de réévaluer le cours d’ADP sur les marchés financiers ; et ce en outrepassant les instances de concertation et leurs propositions alternatives. Le CDG Express est ainsi intimement lié à cette privatisation, sacrifiant nos transports du quotidien déjà malmenés, au profit de transports réservés à quelques privilégiés.

Nous ne pouvons nous satisfaire de ce court-termisme, qui va à l’encontre de l’intérêt général, et dont les conséquences se répercuteront directement sur notre environnement. Nous avons 9 mois pour relever le véritable pari démocratique, pour accoucher d’un nouveau-né : le référendum d’initiative partagée (RIP). Nous vous invitons à nous retrouver pour un rassemblement organisé sur le parvis de la Mairie de Champs sur Marne, le 5 juillet 2019 à 13h.

Les premiers signataires : Michel Billout, maire de Nangis, Charlotte Blandiot-Faride, maire de Mitry-Mory, Maud Tallet, maire de Champs-sur-Marne, Joël Marion, maire de Compans, Sylvie Fuchs, conseillère régionale d'Ile-de-France, Marianne Margaté, conseillère départementale de Seine-et-Marne

SIGNEZ NOTRE APPEL : www.referendumadp77.com

 

 

 

Dernière modification le vendredi, 28/06/2019

Publié dans Les communiqués